NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS

UN NOUVEL ET VASTE OCÉAN SERAIT EN TRAIN DE VOIR LE JOUR SUR LE CONTINENT AFRICAIN

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
ile-duiker-afrique-640x426

La mère nature est en train de créer quelque chose de nouveau sur la terre. Il s’agit de l’apparition d’un océan nouveau en Afrique. Cette magie se passe dans la  région que beaucoup surnomment “l’Enfer de Dante” a cause de sa chaleur insoutenable et son aridité .

Selon les informations de NBC News, l’analyse de mesures et clichés satellites effectuée par des géologues affirme que la région d’Afar, à l’est de l’Afrique, s’ouvrira pour donner place à une nouvelle étendue d’eau salée.

Celle-ci devrait commencer à se former dans les 5 à 10 prochaines millions d’années. La naissance de cet océan, qui engloberait la Mer Rouge et le Golfe d’Aden, séparerait le continent africain en deux, selon un axe sud-sud-ouest.

Cet événement géologique majeur n’a néanmoins rien de surprenant ou d’anodin. L’Afar est l’une des seules régions du monde où un rift, une faille géologique née de l’éloignement de deux plaques tectoniques – peut s’observer à la surface de la croûte terrestre. Cette fracture béante de 56 kilomètres de long s’est ouverte soudainement en 2005, rappelant l’intensité de l’activité géologique en cours en souterrain.

La zone est appelée jonction triple d’Afar,   incarne le point de jonction de trois plaques tectoniques : la plaque africaine nubien au nord-ouest, la plaque africaine somalienne au sud-ouest et la plaque arabique à l’est. Chacune s’éloigne les unes des autres depuis des millions d’années, à des vitesses différentes.

La Mer Rouge en est notamment l’un des résultats visibles. La plaque arabique s’écarte de l’Afrique à raison de 2,54 centimètres par an tandis que les deux autres plaques s’éloignent l’une de l’autre d’environ 0,5 cm par an.

Seule la nouvelle précision des mesures satellitaires de déplacement des plaques tectoniques permet désormais de l’affirmer : la déchirure géologique que ces deux dernières forment, le rift est-africain, va finir par former un océan au beau milieu du continent africain actuel. “Une partie de l’Afrique de l’Est finira par former son propre petit continent à part entière”, explique Ken MacDonald, professeur émérite de l’université Santa Barbara de Californie et l’un des chercheurs porteurs de ses nouvelles estimations.

[fbcomments]