NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS

TRÉSOR KONGOLO : DE LA SUSPENSION À LA PROMOTION AUX CÔTÉS DE FERRE GOLA

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Trésor Kongolo

Du rôle de porte-parole aux fonctions de directeur de marketing de l’orchestre de Ferre Gola et de celle de manager de l’artiste au niveau national, Trésor Kongolo s’exprime au sujet de sa promotion qui est arrivée juste après sa suspension pour des mesures disciplinaires. Trésor Kongolo parle également des dernières activités de Ferre Gola en Angola et en RDC, mais aussi d’autres sujets tels que l’écho du single ‘’Seben’’, la collaboration avec Celeo Scram et Dj Arafat de la Côte d’Ivoire. Voici un extrait de l’interview qu’il a accordée à la rédaction de voilà night.

V. Night : Bonjour Trésor Kongolo. C’est toujours un plaisir pour nous de vous accueillir. La dernière fois, vous étiez venu comme Porte-parole de l’artiste musicien Ferre Gola. Aujourd’hui, vous êtes Directeur de Marketing et Manager du chanteur au niveau national. Félicitations ! Mais racontez-nous comment s’est passé cette promotion ? Vous aviez disparu un moment !

Trésor K. : Merci à toute l’équipe de voilà night. Merci également à tous les fanatiques de l’artiste musicien international Ferre Gola, autrement dit ‘’Le Padre’’ de la rumba congolaise. Je ne peux que remercier l’Éternel Dieu des armées qui m’a fait grâce, par l’entremise de mon patron l’artiste international Ferre Gola. Ma disparition était tout à fait normale. J’étais suspendu pour une mesure disciplinaire comme l’a dit mon patron. Cela faisait suite aux rumeurs qui ont couru çà et là disant que Trésor voulait faire un come-back chez son ancien collaborateur, un artiste musicien que vous connaissez aussi, et dont je tais le nom pour éviter la polémique. Ferre Gola cherchait un moyen d’assainir son bureau. Il a préféré me garder un moment à l’écart pour observer ce qui était nécessaire à faire. Après vérification, il m’a rappelé pour me confier les responsabilités de la direction de marketing du groupe Ferre Gola. Et il m’a aussi dit que je suis désormais le Manager de sa carrière en solo au niveau de la RDC.

 

V. Night : Ce sont des lourdes responsabilités. Sauriez-vous être à la hauteur ?

Trésor K. : Ce sont des tâches très difficiles. Je ferai de mon mieux. Je saurai m’adapter pour faire plaisir à mon patron et à tous ses fanatiques qui m’ont fait confiance.

FERRE GOLA AUX FRANCOFOLIES DE KINSHASA

FERRE GOLA AUX FRANCOFOLIES DE KINSHASA

V. Night : ‘’Seben’’, le dernier single de Ferre Gola est un gros succès. Quels sont les échos qui vous reviennent ? Et quelle est l’actualité de Ferre Gola ?

Trésor K. : Seben est un gros succès comme vous le dites. Vous savez, ça fait près ou plus de cinq ans que Ferre Gola ne se rendait plus en Angola. Son public angolais avait très envie de voir leur artiste sur scène, surtout que c’est le seul ou encore parmi les rares artistes qui chantent et interprètent très bien la rumba congolaise. Je me rappelle qu’à sa descente à l’aéroport de l’Angola, Ferre Gola a été reçu avec les honneurs dus à son rang. Il ne faut pas ignorer que l’artiste musicien Ferre Gola fait aujourd’hui partie des grands en Afrique. Il est officiellement reconnu, à ce titre, sur l’échiquier international. À son arrivée en Angola, il a été reçu par la garde républicaine angolaise. C’est le seul artiste congolais à être reçu de la sorte. Les autres sont accueillis, comme vous le savez, par les maîtres (sportifs) qui assurent leur sécurité. Pour Ferre Gola, c’est la garde nationale angolaise qui était là, envoyée par le ministre de l’intérieur de l’Angola que je remercie en passant. Ça s’est très bien passé. Nous avons fait trois concerts.

LIRE AUSSI: FRANCOFOLIES DE KINSHASA, CAP VERS LE THÉÂTRE DE VERDURE POUR LA SUITE DES CONCERTS

 

Le premier, c’était au Ciné Atlantico où plus de 13.500 personnes ont répondu à l’invitation. C’est du jamais vu en Angola. Après, nous avons livré un autre concert au Ciné Africa où nous avons enregistré la présence de plus de 10.000 personnes. Enfin, nous nous sommes produits au Jardin d’Éden Acapolo, non loin de Palanca à l’entrée Unitel, ceux qui habitent en Angola connaissent le lieu. Là-bas, Ferre Gola a réuni plus de 6.000 personnes autour de la piscine. À son retour en RDC, Ferre Gola s’est directement produit à l’Extrême Macampagne, à la Fikin, aux Francofolies et pour le compte d’une année d’existence du football Club Renaissance, cette de football qui fait parler d’elle en ce moment. Donc, nous ne faisons que travailler. Depuis que j’occupe ce poste, je fais en sorte d’être beaucoup plus ouvert à toutes les propositions afin que tout le monde puisse bénéficier du savoir-faire de l’artiste musicien Ferre Gola.

 

 

[fbcomments]