NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS

Tabu Ley, Paul Walker, Nelson Mandela… destins croisés

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Nelson-Mandela_Legacy_HD_768x432-16x9

Nelson Mandela s’est éteint le jeudi soir, après une longue lutte contre la maladie; succédant ainsi à l’acteur américain Paul Walker et au chanteur congolais Tabu Ley Rochereau.

Le fin novembre et début décembre 2013 aura ainsi été fatale aux icônes mondiales et célébrités.

Le chanteur Tabu Ley Rochereau, père du rappeur français Youssoupha, a ouvert  le “bal”  samedi 30 novembre. Il s’est éteint à l’hôpital Saint-Luc de Bruxelles. Né Pascal Emmanuel Sinamoyi (nom du village de ses parents) Tabu, à Bagata, une localité dans la région du Bandundu, en République démocratique du Congo (alors Congo belge), il était âgé de 76 ans.

Quelques heures à peine s’étaient écoulées que Paul Walker, acteur américain, s’est éteint samedi 30 novembre, dans un terrible accident de voiture. L’acteurPaul Walker s’est éteint samedi 30 novembre, dans un terrible accident de voiture. L’acteur de Fast and Furious, âgé de 40 ans, revenait d’un gala de charité, il était le passager de la Porsche Carrera GT, que conduisait son ami Roger Rodas de Fast and Furious, âgé de 40 ans, revenait d’un gala de charité, il était le passager de la Porsche Carrera GT, que conduisait son ami Roger Rodas.

Après la vague de tristesse sur Twitter,explosant même le nombre de visites sur Direct.cd (autour de 400.000), le monde entier était encore sous le choque, le jeudi soir; avant que le président sud-africain Jacob Zuma annonce  la mort de Nelson Mandela à 95 ans; affirmant en direct à la télévision publique que le héros de la lutte anti-apartheid s’est éteint “paisiblement” dans sa maison de Johannesburg.

. “Notre Nation a perdu son fils le plus grand”, a déclaré Jacob Zuma, annonçant des funérailles nationales. Les drapeaux sud-africains seront en berne dans tout le pays à partir de demain matin. Le président a appelé ses concitoyens à la “dignité et à ce respect que Madiba (le surnom de Mandela) incarnait lui-même.” “Exprimons la profonde gratitude pour une vie vécue au service des gens de ce pays et de la cause de l’humanité”, a-t-il enchaîné. “C’est un moment de profond chagrin (…) Nous t’aimerons toujours Madiba”.

La mort de Nelson vient donc de s’ajouter sur la liste de mauvaises nouvelles de cette fin d’année toute particulière, et qui ne fait, visiblement, que commencer.

 

 

[fbcomments]