NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS

SPORT-JO  RIO 2016 : LA POLEMIQUE, DECOUVREZ  L’ATHLETE SUD-AFRICAINE CASPAR SEMENYA

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Casper Moqgadi Semenya

Casper Moqgadi Semenya est une athlète sud-africaine, spécialiste des courses de demi-fond, le 400m et le 800m. Elle est née le 7 janvier à Ga-Maselhong près de la ville de Polokwane en Afrique du Sud. Universitaire, Semenya a fait des études sportives à l’Université de Pretoria.

En décembre 2015, elle s’est mariée traditionnellement à la coureuse  sud-africaine de 1500 m, Violet Raseboya . Elle a 3 sœurs et un frère. Semenya  est devenue championne olympique de 800 m à Rio de Janeiro  cette année, 2016. Mais Semenya vit une polémique. Est-t-elle une femme, un homme ou un homme efféminé ? Malgré cette forme masculine accrue, Casper est une femme car plusieurs examens génétiques ont prouvé à la face du monde sa féminité. Alors, pourquoi  tant d’acharnement en sa personne ?

Tout à commencer en août 2009 à Berlin, Semenya a 18 ans, elle écrase ses concurrentes à la finale de 800 m avec un temps 1’55’’45. C’est l’émoi. L’IAAF’ (Fédération Internationale d’Athlétisme) fait procéder à un test de féminité. La conclusion : Semenya  est une femme mais elle est intersexuée et, a un taux élevé de testostérone. L’explication est simple. Semenya est de sexe féminin mais développe des aspects de sexe male. Les hormones masculines sont produites  en grandes quantités dans son corps. Elle souffre d’androgynie c.-à-d. une forme ambigüe entre un homme et une femme. Ce qui permet à l’athlète de faire des performances inhabituelles. Et cela n’arrange pas ses concurrentes exacerbées par sa forme physique de garçon raté. Vive la polémique !

Pour reprendre  la compétition, la sud-africaine blessée est allée au TAS (Tribunal Arbitral des Sports).  Le TAS lui a donnée raison. Et elle a pu participer aux Jeux de Rio. Déjà en septembre 2015, Casper avait gagné la médaille d’Or aux Jeux Africains de Brazzaville. En attendant, la décision finale du CIO et de l’IAAF, Semenya continue  à courir. N’empêche que  l’IAAF prépare toujours  ses  plans  ou ses  marchandages  sur la vraie nature de Casper Semenya.