NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS
Mbet – header 7

SOCODA : PAULIN MUKENDI INSISTE SUR LE SENS DE LA MISSION DU CONSEIL D’ADMINISTRATION PROVISOIRE

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Paulin MUKENDI
Mbet Mobile

Le vendredi 28 novembre dernier, les membres de la Société Congolaise de Droits d’auteurs, (SOCODA en sigle), se sont réunis pour traiter des questions ayant trait à l’organisation et surtout à la bonne marche de cette institution.

Après tous les remues-menages qui ont sécoué la structure, il était plus qu’important que tous les membres de ladite société se rassemblent pour discuter et remettre de l’ordre au sein de cette institution sensée améliorer la rentabilité par rapport aux œuvres que produisent les artistes.

Une fois installé à son nouveau bureau, en remplacement de l’ancienne équipe dirigée par MM. Jacques Mondonga et Blaise Bula, Paulin Mukendi, président du Conseil d’Administration ad intérim de la Socoda a tenu à rappeler le sens de la mission qui caractérise de ce comité intérimaire.

Notre mission est de « mettre fin, avec l’appui du Gouvernement de la République, à la crise et à l’hémorragie financière qui rongent la Société congolaise de droits d’auteurs » (SOCODA), a déclaré Monsieur Paulin Mukendi.
Paulin Mukendi a indiqué, à cette occasion, que selon les statuts de la SOCODA, celui qui « détourne des fonds des sociétaires doit être écarté de la gestion ». C’est la raison qui justifie la destitution des anciens membres du Conseil d’Administration. Il a estimé que la SOCODA doit « renaître » et permettre à tous les professionnels et sociétaires provenant de toutes les filières ainsi qu’aux veuves et orphelins des artistes qui « croupissent dans la pauvreté la plus criante », de recouvrer légitimement leurs droits.
Rappelons que la crise qui sévit au sein de la SOCODA entre administrateurs et sociétaires a pour origine le détournement des fonds de démarrage alloués par le Gouvernement. Saisi par les sociétaires lésés, le Procureur de la République avait pris des mesures conservatoires en décidant de sceller les bureaux.
Restez sur voilà night pour plus d’infos.

[fbcomments]