NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS
Mbet – header 7

SOCIAL: SEROPOSITIF, ERIC ANIVA TRANSMET LE VIH/SIDA A 104 ADOLESCENTES !

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
_90455794_aniva-plus-family
Mbet – header 7

Insolite et inouïe, un homme de nationalité malawite répondant au nom d’Eric Aniva a empoisonné la vie de 104 adolescentes au Sud du Malawi. Il est séropositif c.-à-d., il vit avec le VIH/SIDA. Il est surnommé «  Diego CAO » ( le fameux explorateur Portugais du XVe siècle).

Selon AFP, c’est le président du Malawi, Bingu Wa Mutarika qui a levé la voix pour pousser les autorités judiciaires de son pays à appréhender  ce quidam, un  véritable serial killer du sexe. C’est son travail reconnu. Il ne viole pas.  Avec l’accord des parents, Il est payé pour poser ces actes sexuels.

Alors un mandat d’arrêt a été émis à son encontre après la diffusion par la chaine BBC d’une interview qu’il avait accordée  pour ces pratiques sexuelles. Il a confessé  devant la caméra : « j’ai eu des rapports sexuels non protégés avec ces jeunes filles pour un tarif  de 4 à 7 Dollars. Cet argent est réglé par les familles de ces jeunes filles ».

Selon la même source, le président Mutarika a  autorisé ce mardi 26 juillet l’ouverture d’une enquête contre Aniva pour avoir exposé la vie  des jeunes filles aux VIH/ SIDA. Et le président malawite a aussi insisté pour  que la lumière soit faite sur la responsabilité des parents.

Il est à noter que dans le Sud du Malawi, il existe des pratiques culturelles et traditionnelles dangereuses. Ces us et coutumes ancestraux  autorisent que des hommes appelés « HYENE » soient embauchés  pour déflorer les adolescentes après leurs premières règles. Ces pratiques sont censées faire passer la jeune fille à l’âge adulte. L’hyène est embauchée et payé pour la sale besogne. Bizarre !

Aniva a déclaré à la BBC : « Toutes ces filles trouvent du  plaisir à m’avoir comme hyène. Elles en sont fières ».  Aniva a aussi admis que ces pratiques favorisent la propagation du VIH/SIDA. Drôle ! Selon les pays, ces pratiques ancestrales et ignobles sont encore acceptées sans fioritures par nos traditions dans cette Afrique contemporaine.

[fbcomments]