NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS

SOCIAL- FÊTE DU TRAVAIL RDC: “IL EST STRICTEMENT INTERDIT DE LICENCIER POUR CAUSE DE CORONAVIRUS”

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
20200227-ldm_1

S’adressant aux congolais le 28 avril dernier à l’occasion de la célébration de la journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail, la ministre de l’Emploi, Travail et Prévoyance Sociale, madame Néné Nkulu Ilunga, a expressément interdit aux employeurs de licencier leurs employés pour cause de coronavirus. 

Cette prise de parole de la ministre à la veille de la célébration de la journée mondiale du Travail a permis d’apaiser les congolais qui étaient déjà nombreux à s’inquiéter de perdre leurs emplois suite à la crise économique engendrée par la crise sanitaire. 

Bien que apaisé, les congolais s’interrogent encore sur les nombreuses questions liées à leur quotidien face au Coronavirus: La dépréciation du franc congolais, la hausse des prix des denrées alimentaires, la crise financière au sein des familles, et tant d’autres soucis auxquels les congolais doivent faire face.

Toutefois, la ministre de l’Emploi, Travail et Prévoyance sociale a insisté sur l’observance de certaines mesures afin d’assurer la sécurité des employés au sein de l’entreprise, notamment: 

  1. Le respect des gestes barrières
  2. La limitation des déplacements
  3. L’organisation d’un service minimum dans la mesure du possible
  4. La mise en place d’une cellule de gestion de la situation coronavirus au sein de l’entreprise
  5. Le choix du travail à distance par le télétravail

En suivant scrupuleusement ces directives, il est possible d’assurer une meilleure gestion du service en ce temps de crise sanitaire. 

Sachez aussi que la journée du 1er mai est déclarée chômée et payée sur toute l’étendue de la République Démocratique du Congo à l’occasion de la fête du Travail.

 

[fbcomments]