NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS

SOCIAL: ENCORE UN AUTRE COQ CONDAMNÉ POUR LES SONS ÉMIS

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Image-1024-1024-4494819

La vie comme elle va dans le monde. En France, après l’affaire ‘Maurice ‘, nom d’un coq de l’ Ile Oleron condamné pour ses chants, la justice français remet encore une couche sur une autre affaire du même genre. Tenez, un sujet français répondant au nom de Nicolas Boucher, propriétaire d’un coq appelé amicalement “ Coco le coq “ a subi le même sort.

Pour ce cas ci-présent déjà jugé, le tribunal de Compiègne , une ville française du département de l’ Oise a prononcé son verdict ce mardi. Au prononcé, Nicola Boucher a l’obligation de se séparer de son coq. Il doit surtout payer une amende de 500 euros comme dommages et intérêts en réparation des préjudices causées et remboursement des frais de justice pour sa voisine qui avait porté plainte. Il est dit aussi en cas de récidive, il risque d’encourir 50 euros d’amendes par jour. .

Pour la petite histoire, le coq de Nicolas a chanté 37 fois entre 8h45” et 11 h 37’. La voisine de Nicolas est une hôtesse de l’air et a besoin de se reposer le jour. C’est la raison principale de la plainte. Ce qui étonne les habitants de cette entité urbano-rurale est que le juge d’ instruction et la police municipale de Margny-lès-Compiègnes ont fait un relevé pour confronter les 2 voisins, l’accusé et la plaignante.

Comme d’ habitude, l’infortuné propriétaire ne digère pas cette décision. Il a interjeté appel et introduit un recours..

En attendant la décision définitive, Nicolas a également crée une page Facebook: “ Sauver le coco…. “ pour avoir des soutiens. A ce jour, sa pétition a recueilli 52.520 signatures, 337 likes, 263 commentaires et 535 partages.Le coq a été envoyé vivre chez une voisine pour ce coquelinement.