NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS

SARAH BOTIMA, UNE VOIX POUR LES FEMMES MEUTRIES DE L’EST DE LA RDC

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Poeme1-630x380

Elle s’appelle Sarah BOTIMA ESANGE et elle a ému le public venu nombreux au Roméo Golf pour un concert spécial en faveur de la femme de l’Est de la RDC “Ensemble redonnons leur le sourire”. Personne ne pouvait s’attendre à une complainte aussi profonde que percutante. 

Pendant 10 minutes, cette jeune poète a galvanisé les pensées vers les collines du grand Kivu et les plaines de la province Orientale qui ont vu des milliers des femmes congolaises se faire traiter de la pire manière qu’il soit. Ce sont les acclamations frénétiques de l’assistance, après la lecture du poème intitulé « LA PAIX », qui nous font dire que vous auriez dû être là.

Mais pour ne pas vous laisser sur votre soif, voici, ci-dessous, le texte du poème lu, hier Dimanche 30 Mars, par Sarah BOPIMA.

 

« LA PAIX »

Je veux la paix !

C’est le cri d’une femme meurtrie.

Le cri d’une femme qui vit la guerre à l’Est de son pays.

Je veux la paix !

J’ai besoin de la paix !

 

Je veux la paix dans mon âme !

Je veux la paix dans mon esprit !

Je veux la paix dans mon cœur !

Je veux la paix dans mon corps !

Car je suis fatiguée.

 

Fatiguée de pleurer jour et nuit.

Fatiguée de courir seule et affamée dans la forêt.

Fatiguée de courir au milieu de ces animaux dans ces énormes parcs.

Je veux la paix !

Je la veux maintenant !

 

Je mérite bien de sourire.

Je mérite de bien de m’épanouir

Parce que je suis un enfant de ce pays.

Parce que je suis une fille de pays.

Parce que je suis une femme de ce pays.

 

Mais pourquoi suis-je celle qui souffre le plus ?

Pourquoi il n’y a que moi que l’on viole nuit et jour ?

Je suis détruite en moi.

Je n’ai plus le désir de vivre.

Je suis tellement meurtrie.

Je veux la paix !

 

Quand est ce que j’arrêterai d’enterrer mes pères ?

Quand est ce que j’arrêterai de pleurer mes frères ?

Je les vois tous les jours.

A chaque seconde.

A chaque minute.

 

Massacrée par ces gens que le monde appelle assaillants.

Massacrée par ces gens que moi j’appelle froussards.

Tuée pare des rebelles pour les uns.

Tuée par des soldats pour les autres

 

La paix !

Je veux la paix !

Mon Dieu ! Est ce que je mérite de souffrir autant ?

Je suis l’une de tes créatures n’est ce pas ?

Je suis celle que tu as créée pour donner la vie !

Pourquoi je souffre autant ?

N’entends tu pas mon cri ?

N’entends tu pas mon cri dans la forêt ?

N’entends tu pas mon cri lorsque je cours vers l’inconnu ?

N’entends tu pas mon cri ?

 

Je veux la paix !

Je veux la paix dans ma ruelle !

Je veux la paix dans mon quartier !

Je veux la paix dans mon village !

Je veux la paix dans ma ville !

Je veux la paix sur toute l’étendue de mon pays !

La paix !

Je veux la paix !

[fbcomments]