NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS

SANTÉ: VOICI POURQUOI CERTAINES FEMMES ONT DES DOULEURS APRES APRES UN ORGASME P

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
FEMME
Voila Banner 468×60

C’est une situation très récurrente chez certaines femmes, apres avoir fait l’amour,elles ressentent des douleurs au niveau du clitoris, du bas-ventre et de l’utérus. Nous essayons d’expliquer cela suivant les explications de nos confrères de santé magazine.

Rappelons que « l’orgasme est décrit médicalement comme le pic de l’excitation, et l’expression d’un plaisir intense, avec déclenchement de la tension sexuelle et des contractions rythmiques des muscles périnéaux et des organes pelviens liés à la reproduction ainsi qu’un état de conscience modifié. Lorsque l’orgasme survient, la femme a ainsi entre trois et quinze contractions involontaires (à intervalles de 0,85 secondes) du tiers externe de son vagin, accompagnées parfois de contractions du plancher pelvien, de l’utérus et des sphincters interne et externe de l’anus. »

Cela pourrait expliquer les douleurs ou crampes ressenties par certaines femmes dans le bas-ventre – elles évoquent souvent des douleurs aux ovaires, mais sans savoir si c’est vraiment là qu’elles se situent. « On suppose que dans certains cas il s’agit d’un spasme musculaire », rapporte Ellen Weigand : la douleur pourrait être provoquée par la forte contraction des muscles et organes durant l’orgasme.

Certains expliquent également ces douleurs par des facteurs psychologiques : tensions, stress vécus par la femme. « En consultation, si un médecin veut « réduire » ces douleurs post-orgasmiques à un problème d’ordre psychologique, il faut insister pour qu’il effectue tout de même des examens médicaux », prévient l’experte.
Ces douleurs peuvent en effet être le symptôme d’un problème physique plus ou moins grave. Si elles se présentent au niveau du bas-ventre, de l’utérus, on peut soupçonner notamment une endométriose.
Ces maux post-orgasmiques peuvent aussi survenir en cas d’infections sexuellement transmissibles, de kystes ovariens, etc. Si ces douleurs persistent et se répètent après chaque orgasme, il est dès lors recommandé de consulter son gynécologue dans tous les cas.