NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS

SANTE : COVID19: PFIZER ET BIONTECH AFFIRMENT L’EFFICACITÉ DE LEUR VACCIN

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
DDDS

Malgré les nouvelles variantes du vaccin sud-africaine et anglaise, les firmes Pfizer et BioNTech affirment que leur vaccin reste très efficace.

Dans un communiqué ce jeudi 28 janvier, les deux sociétés Pfizer et BioNTech ont annoncé que leur vaccin conserve la grande majorité de son efficacité contre les principales mutations des variants anglais et sud-africain du coronavirus. D’après les sociétés, des tests in vitro ont démontré qu’il n’est pas nécessaire de faire un nouveau vaccin pour lutter contre les nouveaux variants, elles continuent de les surveiller et sont prêtes à réagir au cas où une de ces mutations résiste au vaccin.

Ces sociétés se basent sur une étude de chercheurs de l’université du Texas et d’un chercheur de Pfizer, qui est soutenue par les deux firmes et postée en prépublication c’est à dire qui n’est pas encore relue par d’autres spécialistes sur le serveur spécialisé bioRxiv.

Les anticorps de vingt personnes vaccinées ont été confrontés avec deux doses du vaccin Pfizer-BioNTech durant les essais cliniques, et à trois mutations du virus SARS-CoV-2 recréées en laboratoire et comportant les mutations principales des variants anglais et sud-africain du virus. Les mutations se trouvent au niveau de la protéine Spike (spicule) du coronavirus, la pointe qui est à sa surface et lui permet de s’attacher aux cellules humaines pour les pénétrer, en conséquence, joue un rôle-clé dans l’infection virale.

Les deux compagnies disent que: “Le plasma des individus vaccinés avec le vaccin Pfizer-BioNTech a neutralisé tous les variants du virus SARS-CoV-2 testés, même si la neutralisation du virus par les anticorps a été légèrement plus faible pour les trois mutations du variant sud-africain que pour les trois mutations du variant anglais testées”.

La semaine dernière, une étude de chercheurs sud-africains avait été publiée, relevant ainsi une plus grande résistance du variant sud-africain à des anticorps d’anciens malades du coronavirus.

Toutefois, les deux sociétés affirment poursuivre leurs évaluations des mutations du variant sud-africain et vont continuer à surveiller l’efficacité du vaccin à travers le monde face à l’émergence de nouveaux variants.

[fbcomments]