NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS

ROSALIE, LA FEMME QUI VEUT REDONNER LE SOURIRE AUX FEMMES DE L’EST DE LA RDC

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

La situation des femmes de l’est de la République Démocratique du Congo, victimes des affres de la guerre, ne cesse de remuer les cœurs sensibles tant au niveau national qu’international.

Tout le monde le sait, la partie est de la RDC est plongée, depuis plus de deux décennies, dans une instabilité constante causée par des guerres à répétition. Et ces combats ont entraîné une détérioration humanitaire insoutenable faisant de la femme et de la jeune fille les plus grandes victimes. Inutile de rappeler tout l’horreur que ces femmes ont vécu pendant plus de vingt ans.

Le soulagement aujourd’hui, c’est certainement ce grand effort déployé par le gouvernement pour en finir une fois pour toute avec cette situation qui n’a fait que trop durer.

La guerre se termine petit à petit mais les problèmes de ces femmes ne sont pas réglés. Certaines sont totalement démunies et ; d’autres, victimes d’abus sexuelles, vivent avec toutes les conséquences que ces violences impliquent.

Pour tenter de redonner le sourire à ces femmes abandonnées à leur propre sort, en leur apportant une assistance, Rosalie RUGENDOMAGERA avec sa compagnie LES BANTU organisent une grande collecte de fonds dont le lancement intervient ce dimanche 30 mars à Kinshasa.

L’équipe de voilà night l’a rencontrée. Voici son interview :

Voilà : vous organisez un événement ici à Kinshasa ; pouvez-vous nous dire de quoi s’agit-il ?

Rosalie : le 30 mars, nous avons effectivement un événement au Roméo Golf. C’est un lancement de collecte de fonds qui se déroulera sur une période de deux mois. Donc, nous commençons à partir de la date du 30 mars jusqu’au 30 mai. Cette collecte est destinée aux femmes victimes de violences sexuelles dans l’est de la RDC.

Voilà : d’où est partie cette idée ?

Rosalie : je suis moi-même de l’est de la RDC. Et en voyant tout ce qui s’est passé pendant la période de la guerre, nous nous sommes dits, moi et mes sœurs, que nous devions faire quelque chose. Je suis allé à  Goma rencontrer ces femmes et me rendre compte de ce qu’elles vivent chaque jour dans leur situation. Je voulais me faire une idée sur la manière dont elles seraient prises en charge ; ou comment elles sont réinsérées par ce qu’elles ont des sérieux problèmes de réinsertion sociale. C’est à partir de ce que nous avons observé que nous avons résolu de lancer cette collecte de fonds.

Voilà : pourquoi le faites-vous à Kinshasa et non directement à l’est ?

Rosalie : nous avons un plafond que nous souhaitons atteindre. Et je me suis rendue compte qu’à Kinshasa, les gens aiment s’amuser. Ils ont cette culture-là. Alors on fait un grand concert une journée de dimanche pour permettre aux gens de venir en famille. De cette manière, juste par l’achat de billet qui est vendu à 15 dollars, nous pourrions avoir la contribution de tout le monde, élèves, étudiants et les autres… cinquante pourcent du prix du billet vont directement être reversés dans cette œuvre caritative.

Voilà : qu’est-ce qui va réellement se passer le 30 mars ?

Rosalie : le 30 mars, on commence avec un grand concert, avec des expoventes aussi. Il y aura des grands artistes qui participeront à cet événement, notamment Jean Goubald, Fally Ipupa, Pegguy Tabu, Lexxus Legal, Laurette La Perle et les autres. Et après cet événement, nous passerons aux conférences en invitant certaines de ces femmes sinistrées pour qu’elles échangent avec des ONG opérant dans ce domaine. Nous ferons des grandes mobilisations.

Voilà : toute cette chaîne d’activités ne va se dérouler qu’à un seul et même endroit, le Romeo Golf ?

Rosalie : non, le Romeo Golf ne nous servira de cadre que pour le lancement. C’est un endroit un peu plus étendu ; donc, idéal pour regrouper une masse importante de personnes qui voudraient bien redonner le sourire aux femmes de l’est. Le reste d’activités vont se dérouler dans les collèges, les lycées et les universités. Et pour certaines activités, les lieux seront communiqués au fur et à mesure que nous progresserons dans cette action. Que cela soit par notre web site : www.smilefordrcwomen.org ou par localhost/voila qui est notre partenaire dans ce projet. Je tiens d’ailleurs à vous remercier pour votre coopération. C’est grâce à des gens comme vous et à d’autres partenaires que nous allons continuer à être proche de notre population et notre cible. Mais aussi, au cours de la journée du 30 mars, nous allons donner le programme pour les autres activités qui vont venir.

 

 

Voilà : cet événement a-t-il un nom ?

Rosalie : « Redonnons le sourire aux femmes de l’est ». Ce sera notre première édition, parce que nous le réaliseront chaque année en fonction de cas. Pour la prochaine édition, nous irons au Katanga.

Merci

 

[fbcomments]