NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS

RETRO WEEKEND-retour sur les évènements qui ont marqué votre weekend

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
voila-night-logo-630x371

Le week-end dernier du mois de mai s’est achevé par une belle série d’activités culturelles qui ont remué certains coins de la ville de Kinshasa, du moins dans sa partie nord comprenant les communes telles que Lingwala, Gombe, Ngaliema et autres.

Si vous n’aviez pas consulté notre agenda du week-end la semaine passée, sachez que vous avez manqué des grands rendez-vous dont le souvenir ne s’arrache pas si facilement dans les esprits des personnes qui les auront vécues.

Le vendredi 30 mai dernier, c’était de l’ultra connexion, à la grande halle de l’Institut français, entre les membres du label BOMAYE MUSIK que chapeaute le rappeur français d’origine congolaise Youssoupha. Un concert ultra chaud avec un public qui répondait tellement bien au point de faire avouer à l’artiste sa fierté d’avoir une origine congolaise. Youssoupha et toute sa bande composée de S-PI, Sam’s, DJ Myst et la charmante Ayna pour laquelle c’était la première fois de fouler le sol kinois, sont repartis avec une joie profonde de l’accueil qui leur ont été réservé.

 

Au Centre Wallonie Bruxelles, le même vendredi, les amateurs de la culture s’y sont retrouvés pour se laisser emporter par les danses qu’inspire le son de tamtam. Vous l’aurez deviné, il s’agit du festival de percussions MBONDA ELELA. Pour sa deuxième édition, ce festival de percussions,  parrainé par l’artiste Papa Wemba, a réuni des percussionnistes de six différents pays. Certains sont venus de la France, d’autres de la Belgique, de la Côte d’Ivoire, du Burundi, et de la Guinée sans oublier ceux de la RDC bien sûr. Ce fut un excellent moment de communion que seule la culture peut créer entre des artistes d’origines différentes et un peuple ayant une identité commune. Prévu pour deux jours, le festival de percussions MBONDA ELELA s’est clôturé le dimanche 01 juin dernier.

Un autre événement majeur de ce weekend, était le rendez-vous de la 8ème édition du festival international de Jazz dénommé JAZZKIF initié par Paul le Perc, le fondateur du groupe JAFROZ, depuis 2006. Et cette année 2014 était beaucoup marquante pour ce festival que pour les précédentes éditions en raison de son focus sur les 20 ans d’anniversaire de la carrière solo de l’un des géants de la musique congolaise à savoir Lokua KANZA. Le Chouchou du public, Fally Ipupa a aussi fait honneur à ce grand évènement. L’organisation et la gestion de cet évènement a été parfaitement géré par les organisateurs.

La conférence de presse d’ouverture s’est tenue au Grand Hôtel, et ensuite les artistes se sont prêtés à une séance de dédicaces chez le designer WOODIN.

 

Pour l’occasion, les organisateurs de cet événement ont jeté leur dévolu sur le Théâtre de Verdure pour offrir aux Kinois, pendant deux jours d’affilé, le spectacle de l’année avec un concert magnifiquement donné par des artistes hors pairs et dont le talent comme la renommée sont incontestables.

 

 

Dans la partie est de Kin, dans la commune de Masina, l’homme des ‘’très bien’’ et patron de l’orchestre Cultur’A Pays vie, Felix Wazekwa et son groupe ont livré également un concert à l’hôtel Apocalypse 22 le samedi 31 mai. Il y avait de la danse mais aussi de l’invitation à la découverte de nouvelles chansons contenues dans l’album « ADAMU NA EVA » ; le tout dernier de l’artiste paru l’année dernière.

Le dimanche 01 juin, à l’Extrême Ma campagne, le vieux Jossart avait honoré son rendez-vous dominical avec son groupe Zaiko Langa Langa. Décidément, Nyoka Longo ne renoncera jamais à son idéal de faire danser le pays. L’ambiance a surchauffé avec les animations autour de cris comme Maman Siska ou Mukongo ya koba.

Ce weekend a aussi était marque par la marche Academia qui a réuni toute les universités kinoises, et s’est terminée au ROMEO GOLF avec un concert. Là encore, Zaiko Langa Langa a fait fureur lors de son apparition sur scène. On a pu voire sur le podium d’autres artistes dont Yoro Swagg, un des cadors du Dancehall congolais et DJ Abdul.

 

Voilà la rétrospective des événements du week-end passé. En attendant le prochain week-end, restez sur voilà night pour retrouver l’album de tous ces événements ; et aussi, pour être informé sur tout ce qui fait bouger Kinshasa et le monde.