NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS

RDC : WILLY BAKONGA, ANCIEN MINISTRE CONGOLAIS DE L’EPST ARRÊTÉ À BRAZZAVILLE.

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
bakonga_21_02145_jpg_640_350_1

Ancien ministre des Sports sous le régime de l’ex-président Joseph Kabila, Willy Bakonga est actuellement  Ministre sortant  de l’Enseignement Primaire,Secondaire et Technique (EPST) en République démocratique du Congo.

Il  est accusé de détournement de fonds par Kinshasa. Il a donc été arrêté mardi soir à Brazzaville alors qu’il essayait de s’échapper vers Paris après avoir traversé le fleuve Congo en pirogue avec une fausse identité.

Selon plusieurs sources concordantes, ce dernier aurait avec lui un sac contenant de l’argent dont  la valeur est estimée à  2 millions de dollars.

“Willy Bakonga, ancien ministre de l’Enseignement de la RDC, a été débarqué mardi soir d’un vol d’Air France en partance pour Paris, à la demande de Kinshasa qui sollicite son extradition”, a déclaré à l’AFP une source policière anonyme.

Bakonga était recherché par le parquet depuis le 16 avril dans le cadre d’une affaire de détournement de fonds.

“Il est détenu présentement dans les locaux de la Centrale d’intelligence et de la documentation”, ex-direction générale de la surveillance du territoire (DGST), a ajouté la même source sans plus de commentaire.

En RDC, le directeur du service de paie des enseignants et le secrétaire général du ministère de l’Enseignement primaire et secondaire ont été condamnés le 25 mars à 20 ans de prison pour détournement de fonds.

Rappelons que la Banque mondiale avait  suspendu en février dernier un financement de 100 millions de dollars en faveur de la gratuité de l’enseignement, en raison d’une affaire de corruption.

Deux responsables de l’enseignement public ont été condamnés fin mars à 20 ans de prison.

L’arrestation de M. Bakonga intervient moins d’une semaine après la visite du Président Tshisekedi à Brazzaville, où il a assisté le 16 avril à l’investiture de son homologue Denis Sassou Nguesso qui entame un quatrième mandat.

[fbcomments]