NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS

RDC- LES GRANDES DATES HISTORIQUES

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Les présidents de la RDC
Voila Banner 468×60

Connaître sa propre histoire revient à connaître son identité. Le pays se trouve au centre de l’Afrique, il a connu depuis la période des indépendances africaines jusqu’à nos jours une multitude d’événements heureux et malheureux  qui ont scellé à vie son histoire. Voilà pourquoi nous vous proposons quelques dates importantes qui font l’histoire de la République Démocratique du Congo :

  • 30 juin 1960 Proclamation de l’indépendance de la République du Congo, avec à sa tête Joseph Kasavubu comme président et Patrice Lumumba comme Premier ministre.
  • 11 juillet 1960 La province du Katanga, dirigée par Moïse Tshombe, déclare son indépendance.
  • 8 août 1960 La province du Sud-Kasaï proclame son indépendance.
  • 14 septembre 1960 Le colonel Joseph-Désiré Mobutu fomente un coup d’Etat militaire. Le Parlement et la Constitution sont suspendus.
  • 2 décembre 1960 Arrestation de Patrice Lumumba
  • janvier 1961 Assassinat de Patrice Lumumba par les troupes de Moïse Tshombe, avec la complicité des Etats-Unis et de la Belgique
  • 24 novembre 1965 Coup d’Etat du lieutenant-général Joseph-Désiré Mobutu qui se proclame président de la République
  • 30 juin 1966 La capitale Léopoldville est rebaptisée Kinshasa.
  • 17 avril 1967 Création du Mouvement populaire de la révolution (MPR)
  • 24 juin 1967 Instauration d’un régime de parti unique avec le MPR. Une nouvelle monnaie, le zaïre, remplace le franc CFA.
  • 5 novembre 1970 Victoire de Joseph-Désiré Mobutu à l’élection présidentielle
  • 27 octobre 1971 Le pays prend le nom de Zaïre. Joseph-Désiré Mobutu devient Mobutu Sese Seko.
  • 10 janvier 1977 Eruption du volcan Nyiragongo (600 morts)
  • décembre 1980 Lettre ouverte à Mobutu Sese Seko, très critique, de treize parlementaires parmi lesquels Etienne Tshisekedi
  • 15 février 1982 Création par les “treize” d’un parti d’opposition, l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS)
  • 14-16 août 1985 Deuxième visite du pape Jean-Paul II
  • 11-12 mai 1990 Manifestations étudiantes sévèrement réprimées à Lubumbashi (500 morts)
  • 18 décembre 1990 Instauration du multipartisme
  • 1 août 1991 – 6 décembre 1992 Conférence nationale à Kinshasa chargée d’organiser la transition démocratique
  • 23-24 septembre 1991 Pillage de Kinshasa à l’initiative des militaires suite au non-paiement de leurs soldes (117 morts)
  • juillet 1993 Vague de violences interethniques dans le Kivu (4000 morts)
  • avril 1995 Épidémie de fièvre hémorragique (virus Ebola) dans la région de Kikwit (244 morts)
  • 8 janvier 1996 Crash d’un avion-cargo Antonov-32 sur un marché de Kinshasa (plus de 300 morts)
  • 17 mai 1997 Les troupes de Laurent-Désiré Kabila entrent dans la capitale Kinshasa.
  • 28 mai 1997 Le pays est rebaptisé République démocratique du Congo et Laurent-Désiré Kabila s’autoproclame président.
  • 7 septembre 1997 Décès de l’ancien président Mobutu Sese Seko à Rabat (Maroc)
  • 1 août 1998 Mouvement de rébellion banyamulenge, soutenu par l’Ouganda et le Rwanda, dans le Kivu. Le conflit se transforme en guerre régionale opposant deux coalitions : d’un côté les factions rebelles soutenues par le Rwanda et l’Ouganda, de l’autre les forces gouvernementales de Kinshasa, appuyées par l’Angola et le Zimbabwe.
  • 22-23 mars 2007 Affrontements à Kinshasa entre les forces gouvernementales et les combattants de Jean-Pierre Bemba. Bemba se réfugie à l’ambassade d’Afrique du Sud.
  • 22 décembre 2008 Renforcement du mandat de la Monuc
  • 28 novembre 2011 Réélection de Joseph Kabila
  • 11 avril 2012 Le président Joseph Kabila annonce son intention d’arrêter et de juger pour trahison tous les officiers mutins, y compris le général Bosco Ntaganda.
  • 12 juillet 2012 Signature à Addis Abeba (Ethiopie) d’un accord entre la RD Congo, le Rwanda et une douzaine d’Etats de la région des Grands Lacs, visant à “éradiquer” les groupes armés actifs à l’est du pays.
  • 5 novembre 2013 L’armée annonce “sa victoire totale” sur le M23 qui annonce la fin de sa rébellion.