NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS

RD CONGO: “KODIA”, CE QU’IL FAUT SAVOIR SUR CETTE PRATIQUE TRADITIONNELLE DU PEUPLE KONGO.

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
CCCCCCCC

Le continent africain est principalement une société traditionnelle et ancestrale. Dans la culture africaine, particulièrement en afrique noir, la coutume, le mystique et la tradition jouent un rôle très important dans l’établissement de l’équilibre dans la société. 

La structure sociale africaine est composée d’une famille, d’une tribu, d’une ethnie, d’un clan, etc. La multitude de peuples implique aussi la multitude des pratiques.Dans l’étude que nous menons sur la société traditionnelle africaine,nous avons été attiré par une pratique qui vient de la République Démocratique du Congo, précisément dans le Kongo Central. Il s’agit de la pratique communément connue sous le nom de “Kodia”.

Le Kodia est une pratique très répandue dans le Kongo Centrale. Il s’agit de donner spirituellement  à un “élu” la richesse matérielle dans le but d’être celui qui va soutenir toute la famille élargie. Pour la société kongo, dans chaque famille, il doit y avoir un porteur du Kodia. Et cette transmission spirituelle de la richesse familiale à un individu ‘’élu’’ par les représentations des ancêtres  se fait par des pratiques mystiques et rituels ancestrales. Durant lesquels, ceux qui initient “l’élu” font appel aux ancêtres afin de faire don de richesse à ce dernier.

Après ce don de richesse, l’Élu est dans l’obligation de respecter certaines prescriptions afin de protéger ce pouvoir donné par les ancêtres. Il doit notamment aider financièrement sa famille élargie jusqu’au tout dernier. Il doit faire des cadeaux aux ancêtres et respecter à plusieurs autres interdits…car il est le gardien de la richesse familiale.Si ce dernier ne respecte pas les prescriptions données, plusieurs sanctions tomberont sur sa vie. Ces sanctions mystiques venant des ancêtres peuvent se manifester  par une maladie, la pauvreté(cas récurrent), un mauvais sort , plus pire la mort.

Si le porteur du Kodia meurt un jour ou un autre, la famille se choisira un autre  porteur avant l’enterrement du défunt…Cette pratique ancestrale qui tire ses origines dans la coutume bakongo est très ancienne. Elle s’est transmise des generations en generations jusqu’à nos jours.

Rappelons que les bakongos sont un peuple qui vit en République Démocratique du Congo. Une figure importante issue de ce peuple est l’ex Président de la RD Congo belge Joseph Kasa Vubu. C’est  un peuple très instruit, cultivé, très ancré dans leur coutume et culture.Mise à part le Kodia, les baKongos ont plusieurs pratiques mystiques, culturelles et traditionnelles qui fondent, construisent et structurent leur société…

[fbcomments]