NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS

POLÉMIQUE-APRÈS SON SOUTIEN À TRUMP, KANYE WEST CHOQUE EN PARLANT D’ESCLAVAGE  

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
KANYE WEST

Il y’a de ces propos qui peuvent faire mal à toute une communauté, surtout quand ils touchent les souffrances de cette dernière. C’est le cas des propos tenu par le rappeur américain  Kanye West.

Selon le site internet afrikmag.com, Le rappeur américain Kanye West a tenu des propos assez controversés sur les 400 années d’esclavage. Période durant laquelle les Noirs ont été vendus comme des objets, battus et tués, sous le couvert de certains traités.

Le rappeur  Kanye qui s’est récemment confié à TMZ a déclaré ceci:

« On entend parler de l’esclavage qui a duré 400 ans. Pendant 400 ans ? Ça ressemble à un choix », a-t-il déclaré, ajoutant : « Nous sommes dans une prison mentale. J’aime le mot “prison” parce qu’“esclaves” est trop lié aux Noirs ».   Les propos de Kanye West ont immédiatement suscité l’indignation sur les réseaux sociaux. Cette semaine, la star américaine du rap, a déjà été la cible de critiques depuis qu’il a apporté un soutien appuyé à Donald Trump.

Mais quand il a dévoilé son analyse désinvolte sur l’esclavage, Van Lathan, un animateur de TMZ, s’en est immédiatement pris au rappeur : « En fait, je ne pense pas que vous pensiez à quoi que ce soit », a-t-il lancé, ajoutant que West mène une vie d’artiste, « alors que nous autres [Noirs] faisons face à toutes sortes de menaces ». « La marginalisation que nous subissons découle de ces quatre cents années d’esclavage dont vous dites qu’elle est un choix de notre peuple. »

Lathan a ajouté, « Franchement, je suis déçu, je suis consterné, et mon frère, je suis incroyablement blessé par le fait que vous avez transformé quelque chose en moi, ce n’est pas réel. »

La NAACP, une association de défense des droits civiques, a aussi réagi sur Twitter : « Il y a beaucoup de fausses informations qui ont été sorties et nous sommes disposés à apporter l’éclairage nécessaire. Le peuple noir a combattu l’esclavage dès le moment où il a mis pied sur ce continent. »

Alors que ses propos ont mis en feu Twitter, Kanye a essayé d’expliquer ce qu’il voulait dire. Voici sa série de tweets mardi soir:

« Bien sûr je sais que les esclaves n’ont pas été enchaînés et embarqués sur des bateaux de leur propre chef. Je voulais dire que le fait d’être resté dans cet état alors que nous étions plus nombreux signifie que nous étions mentalement esclaves. »

Symone D. Sanders, chroniqueuse politique sur la chaîne de télévision CNN, a mené la charge sur Twitter : « Kanye est la caricature dangereuse d’un Noir ″libre-penseur″ en Amérique. Franchement, je suis dégoûtée et j’en ai marre. Enfin (je ne peux pas croire que je doive le dire) : l’esclavage était loin d’être un choix. »