NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS

PLUS DE 50 ANS APRÈS LES INDÉPENDANCES, LA XÉNOPHOBIE EN AFRIQUE SOUILLE LA MÉMOIRE DES PÈRES DE L’INDÉPENDANCE

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
MANDELA

L’Afrique est indépendante il y a plus de cinquante ans aujourd’hui. Durant cette période de colonisation, les peuples d’Afrique se sont battus sans relâche pour devenir un peuple libre.

L’histoire retiendra certaines grandes figures à l’instar de Lumumba(Zaïre), Léopold Sédar Senghor (Sénégal), Félix Houphouët-Boigny (Côte d’Ivoire), Modibo Keita (Soudan-Mali), David Dacko (Oubangui), Sékou Touré (Guinée), Ruben Um Nyobé (Cameroun), Mandela( Afrique du Sud ) pour ne citer que ceux là.

Ces personnalités qui ont marqué l’histoire africaine étaient désireuses de voir un continent libre , puissant avec un peuple unis.

Aujourd’hui, le continent est libre et indépendante, pourtant un mouvement de violence xénophobe très dévastateur refait surface en Afrique du Sud.

Nous pensons que ce phénomène de xénophobie qui est devenu requérant en Afrique du Sud souille la mémoire des héros et pères de l’indépendance.

Sans aucun remord, les africains deviennent la cible de leurs frères africains, tueries, vols, viols, pillages, etc sont les mots qui résument les actions des frères contre leurs frères.

Puisqu’à toute action correspond une réaction, cette violence xénophobe en Afrique du Sud a fait naître la colère des autres pays à travers le continent.

Au Nigeria, les violences contre des enseignes sud-africaines se multiplient, tandis que des étudiants ont manifesté en Zambie.

La Zambie a décidé d’annuler un match de foot amical contre l’Afrique du Sud qui devait avoir lieu samedi citant des raisons de sécurité.

Les autorités Sud africaines ont réagi après trois jours d’émeutes xénophobes. Le calme est revenu mercredi dans les rues de Johannesburg.
Dans plusieurs quartiers touchés par la violence et les pillages, un important dispositif policier a été mis en place. L’heure est au bilan : au moins 7 morts et des centaines de commerces pillés, voire incendiés. Le président sud-africain Cyril Ramaphosa a condamné ces violences rapporte RFI.
Durant la saison des indépendances, les africains se sont battus pour être totalement libre de l’occupation des occidentaux colonisateurs. Les colons partis, la liberté acquise, les colonisés amnésiques décident de se faire la guerre entre eux.

Jusqu’à quand les africains tueront leurs frères ? Les noirs détestent les noirs , les tribus du Nord ne supportent pas celles du Sud, celles de l’Est ne jurent que sur la disparition de celles de l’ouest.

L’Afrique a besoin de se développer, cela passe par l’unité de tous les peuples et de toutes les nations. Nous sommes rongé par la pauvreté, les diverses inégalités, la faim, la corruption, la dépendance économique et mentale à l’occident, la mauvaise gouvernance , les épidémies, etc

Si nous voulons sauver le continent, nous devons opté pour l’ unité de toutes les nations. La xénophobie détruit le continent, nous devons nous aimer afin de nous développer. Les guerres entre communautés, les conflits armées, la xénophobie sont les mauvaises solutions à nos différents problèmes.