NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS

PIERRE YANTULA DIT “ PETIT PIERRE “, LE DERNIER SURVIVANT DE L’AFRICAN JAZZ PARLE DE LA CHANSON INDÉPENDANCE CHA CHA

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
kkk

Il est difficile de parler de 60 ans d’indépendance de la RDC sans parler de la  chanson mythique qui a fait danser toute l’Afrique “ Indépendance Cha Cha”. Cette oeuvre musicale a immortalisé la “Table Ronde” de Bruxelles  , et est devenue rapidement l’hymne des espoirs déçus en Afrique après 1960.

Au jour d’aujourd’hui, les artistes musiciens qui faisaient partie de ce groupe sont décédés, à l’exception de Pierre Yantula Bobina Elengesa, l’unique survivant de cette épopée  A son temps, ce batteur était le plus jeune membre du groupe, 18 ans révolus. Sur TV5 Monde, il est revenu musicalement sur ses souvenirs.

Pour l’ancien percussionniste talentueux,  la chanson Indépendance Cha cha est le fruit du patriotisme. “ Nous avons été invités à Bruxelles par les politiciens, plus précisément par Thomas Kanza. On a créé la chanson Indépendance Cha Cha en une nuit, juste une journée de répétition. Elle a été chantée pour la première fois à l’ouverture de la  Table Ronde, le 20 janvier 1960 à l’Hôtel Plaza. Et sa sortie officiellement est intervenue le 30 juin 1960”,  a déclaré  “ Petit Pierre “ Yantula.

“C’est l’idée et le texte de Thomas Kanza. Joseph Athanase Kabasele, Vicky Longomba et Roger Izeidi ont chanté ,et Docteur Nico Kasanda wa Mikalay a donné le rythme et le beat (musique)”,  explique le benjamin du groupe.

Selon Petit Pierre , la chanson enregistrée en disque est arrivée à Kinshasa avant le 30 juin 1960 par le biais du journaliste de la radio nationale, “Jamais Kolonga”. Et le jour de la proclamation solennelle de l’Indépendance au Palais de la Nation devant le Roi Baudouin, le président Kasa Vubu, Patrice Emery Lumumba et les autres invités, l’African Jazz chante encore une fois “Indépendance Cha Cha” à la place de l’ hymne national.

60 ans après, Pierre Yantula (parle un bon français) regrette que l’Etat congolais a complètement oublié ces dignes fils du pays et implicitement héros de l’indépendance congolaise. Signalons que Pierre Yantula est  actuellement chef de quartier  Singa Mopepe dans la commune de Lingwala.

[fbcomments]