NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS

PEOPLE/MUSIC: MADILU SYSTEM: RETOUR SUR LE PARCOURS DE L’UN DES GRANDS DE LA MUSIQUE CONGOLAISE

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
AEZDG1

Il y a maintenant 14 ans que l’un des célèbres chanteurs de la musique congolaise a quitté la terre des hommes.

il s’ agit de Jean de Dieu Madilu Bialu Makiese communément appelé Madilu System.

Il est né le 28 mai 1952 à Kisantu dans le Kongo Central, ex. Bas-Congo en RDC. En 1970, alors qu’il est âgé de 18 ans, il intègre l’orchestre Bamboula, qui était dirigé par l’auteur, compositeur et guitariste émérite, Papa Noël Nedule, en tant que chanteur. Quelque temps plus tard, il monte un groupe Bakuba Mayopi avec Yosha et Pindu.

En 1975, Madilu System prend son envol seul et forme sa propre formation qu’il va appeler Pamba Pamba. Mais ensuite, il devient membre de l’Afrisa International de Tabu Ley Rochereau, il va y rester seulement quelques mois.

Bon chanteur, le Grand Ninja intégré  le TP OK Jazz du grand Franco. Dans celui-ci, ils feront un duo d’ enfer dans des titres à succès tels que “Non”, “Manou” ( premier succès) et “Mario” (écrit en 1985).

Il sortira plus tard deux titres qui figurent aussi sur la liste des grands succès, “Boma ngai, na Boma yo tobomana” et “Daty pétrole” qui fut composé par Simaro Lutumba.

Le 12 octobre 1989, quand Franco meurt, Madilu System quitte le TP OK Jazz et se lance dans sa carrière solo à Kinshasa en créant son propre groupe, Ok System.

En 1994,Madilu sort son premier album dénommé Sans Commentaire, il se démarque surtout grâce à son titre phare Ya Jean. Par la suite, ce tube deviendra une chanson populaire.

Par contre, pour ses enregistrements discographiques comme Album 95 (1995), L’eau (1998), Pouvoir (2000), Bonheur (2005), La Bonne humeur, réalisé en 2007 avec Nyboma (son dernier album), Il a dû faire appel à certains grands artistes, dont la plupart vivaient en Europe. Le Grand Ninja a également collaboré avec Africando (CD Ketukuba) ou Kékélé (CD Kinavana).

En 2007, le 11 août précisément, après avoir fêté ses 57 ans, l’une des grandes voix de la musique congolaise a tiré sa révérence à 7 heures du matin à la Clinique Universitaire de Kinshasa. Ce jour là, la RDC perdait un de grands cadors de la rumba Odemba.

[fbcomments]