NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS

PEOPLE : ARRESTATION DE SAI-SAI, SA FEMME DIT LE CONTRAIRE !

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Saï Saï, lors d'une manifestation de Radio Okapi

On le sait tous, l’artiste comédien Fiston Mafinga Sai-Sai a été incarcéré, la semaine dernière, pour viol sur mineur dans la commune de Bandal. Selon, les premières informations diffusées par les témoins de cette arrestation, l’homme aurait été surpris en flagrant délit de viol dans un tunnel de la municipalité par les parents même de la jeune fille.

Photo de la fille que Fiston sai-sai aurait violé

Photo de la fille que Fiston sai-sai aurait violé

Mais, c’est hier qu’à la surprise générale, la femme de l’artiste comédien va complètement battre en brèche la première version de l’arrestation de son époux. Sur le plateau d’une chaine de télévision émettant à Kinshasa, la femme de Sai-Sai a dit que son mari, Sai-Sai, était à la maison avec elle au moment des faits qui lui sont reprochés. Il aurait plutôt été invité par un de ses amis pour le règlement d’une affaire urgente. Arrivé sur place, dans une boite de la ville, Sai-Sai sera interpellé sur cette affaire de viol sur mineur dont il ignore les tenants et les aboutissants.

C’est même lui, d’après la version de son épouse, qui aurait décidé de se rendre à la police pour un règlement sécurisé du problème. Mais très vite, sans comprendre comment, l’artiste va se retrouver sous mandat d’arrêt provisoire puis transféré à la prison centrale de Makala.

Toujours selon l’épouse de l’artiste, il existe des vidéos prouvant que son mari était à la maison célébrant l’anniversaire d’un des leurs enfants en compagnie d’amis et connaissance. Il s’agirait d’une affaire montée de toute pièces pour nuire son mari. A Kinshasa, les artistes comédiens ont organisé une marche de protestation pour demander la libération de Sai-Sai.

Alors que tout le monde s’attendait à une rupture du couple Sai-Sai, l’épouse de l’incriminé défend l’homme sans tergiveser

 

 

 

[fbcomments]