NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS

NEYMAR FAIT DES NOUVELLES RÉVÉLATION DANS SA DÉPOSITION

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
NEYMAR
Voila Banner 468×60

Depuis les accusations d’un présumé viol dont fait l’objet le footballeur Neymar, les internautes et le monde du football sont très divisés sur le sujet. Le joueur du Psg se trouve dans une situation très complexe, la présumée victime crie haut et fort son viol tandis que Neymar lui clame son innocence.

Les faits remontent au 15 mai dernier à l’hôtel Sofitel, près de l’Arc de Triomphe, à Paris (VIIIe), il y a un nouveau rebondissement dans l’affaire. Rapporte afrikmag. Selon la même source, le joueur a été entendu ce jeudi 13 juin pendant plus de cinq heures dans un commissariat de police de Sao Paulo. Et l’attaquant parisien aurait reconnu, lors de cette audition, avoir bu le jour des faits.
Neymar aurait ainsi expliqué aux enquêteurs que le rapport sexuel avec Najila Trindade était “consenti” et protégé par un préservatif.
Concernant les hématomes constatés par les médecins sur les fesses et les jambes de la plaignante, le joueur du PSG a indiqué qu’il avait effectivement fessé la jeune femme, mais “à sa demande”.

«Celle-ci lui aurait alors glissé à l’oreille qu’elle l’aimait et qu’elle souhaitait l’épouser selon sa version des faits, dictée pendant l’audition. “Comment peut-elle m’aimer si elle ne me connaît même pas ?” s’est-il interrogé devant les enquêteurs ».

À l’issue des cinq heures d’interrogatoire, Neymar a pu quitter le commissariat, non sans un mot aux nombreux journalistes qui patientaient devant. “Je suis tranquille. La vérité va éclater tôt ou tard. La seule chose que je souhaite c’est que cette histoire se termine le plus vite possible”, a déclaré l’attaquant.

La police brésilienne avait déposé une plainte contre la plaignante très tôt le jour de l’audience. Un nouveau témoignage de l’accusé qui corrobore les faits.

Najila Trindade, la présumée victime a vu récemment son troisième avocat Danilo Garcia Andrade se retirer de l’affaire. Une décision de l’homme de droit qui se justifie par le fait qu’il reproche à sa cliente d’avoir changé de version.