NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS

MONDIAL 2018 : LA  FRANCE MET K.O LA BELGIQUE

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
MONDIAL 2018

La France a battu la Belgique en demi-finale ce mardi 10 juillet au Stade Krestovsky de Saint-Pétersbourg (1-0). Ce but  marqué en seconde période est l’œuvre du Barcelonais Samuel Umtiti (51’). Cette victoire permet aux Bleus de Didier Deschamps de filer en finale pour la 3eme fois dans l’histoire de la Coupe du monde. Comme au Mexique en 1986(4-2), la France a encore battu sa voisine et amie, la Belgique. Cette  deuxième confrontation en demi-finale était une opposition attendue par le monde du foot car l’équipe belge est une génération dorée. Elle a vraiment des joueurs aux talents immenses mais la Belgique a affronté une équipe mentalement très forte.

Comme il fallait s’y attendre, c’était un match serré. La Belgique partait avec la faveur des pronostics. Compactée et complète, elle avait une attaque  de feu composée des stars : De Bruyne, Courtois, Hazard, Lukaku, etc. Les Diables Rouges ont joué en 3-4-3. Cette tactique du Sélectionneur Roberto Martinez n’a pas fait sauter le verrou français. On dira que les Belges naïfs ont plus compté sur leurs potentiels techniques et la projection rapide. Bien muselés, les joueurs belges ont manqué d’inspiration à l’entrée de la surface de réparation face à une défense très basse française.

Face aux  Belges, les Bleus de Didier Deschamps ont joué sur leur collectif avec une tactique plus que défensive : 4-2-3-1. Expérimentés, ils ont laissé la possession aux Belges sans laisser des espaces. Cela s’explique par le rôle joué par ses attaquants, Giroud et Griezmann. Ils ont étouffé les offensives belges dans l’œuf. Et quant à Matuidi, Kanté, Pogba, Nzonzi, Varane, Pavard, Hernandez et Umtiti ont été monstrueux en remplissant parfaitement le job.

Ce résultat permet à la France de jouer la finale le dimanche 15 juillet au Stade Loujniki de Moscou à 18 heures locales. Quant à la Belgique perdante, elle jouera la petite finale face au vaincu du match 63 (Angleterre ou Croatie). Un match se joue sur le terrain et non avec des noms célèbres.