NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS

MODE : PORTRAIT DU STYLISTE SUD-AFRICAIN, THEBE MAGUGU, LE GAGNANT DU LVMH PRIZE 2019

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
image1 (5)

Thebe Magugu, un styliste sud-africain qui s’est démarqué. 

Depuis tout petit Thebe Magugu est passionné par la mode, il a grandit en regardant la chaîne Fashion TV, et sa mère lui achetait souvent des magazines tels que « Vogue » et tant d’autres, ce qui au fil du temps a développé sa curiosité et lui a communiqué le goût du vêtement. 

Après le lycée, Thebe Magugu s’envole pour Johannesburg où il va poursuivre ses études à Lisof, une école de mode, de 2013 à 2015.

D’abord de manière globale, il étudie la mode mais refusant de se limiter là, il s’intéresse à la photographie, aux médias et à l’écriture. Quand il finit son cursus, il fait ses débuts chez la chaîne des magasins “Woolworth”, ce qui lui a permis de comprendre les procédés de merchandising, le processus d’achat, les prix et consorts. 

C’est en 2016, qu’il lance officiellement sa marque sans avoir beaucoup d’argent en poche mais ayant une passion dans le cœur. Avec une petite poignée de client, il commence. Quelque temps après, Sarah Mino du magazine italien « Vogue » lui contacte, elle l’a découvert sur Instagram. « J’adore votre travail », s’exprima-t-elle à la vue du travail de Thebe Magugu. 

Elle lui propose de la rejoindre à Milan afin de pouvoir exposer ses collections. Le styliste sort de son pays pour la première fois. De suit de cela, Thebe Magugu est invité par le British Fashion Council pour participer à la fashion week de Londres. 

Le LVMH Prize intéresse tous ceux qui évoluent dans le milieu de la mode, bien qu’aucun africain avant n’en a remporté le prix. Thebe Magugu avec les encouragements des siens, prend la décision de s’inscrire à ce concours. 

Il se retrouve à Londres en Janvier 2019, et il reçoit un appel lui disant qu’il est retenu et doit se diriger vers Paris pour la première partie de la compétition. 

Une fois arrivé, il fait la rencontre des membres du jury, qui sont des grandes personnalités des grands labels que ce dernier admire depuis sa tendre enfance. 

Le première partie étant faite, les sélectionnés seront recontactés, et Thebe Magugu se dit que sûrement il ne sera pas sélectionné pour la suite. Des semaines plus tard, il reçoit l’appel du comité lui annonçant qu’il est finaliste. Il prend la résolution de présenter pour la finale une collection inspirée des « Black Sash » (écharpes noires), un groupe de femmes révolutionnaires créé en 1995 en Afrique du Sud qui se servent de leur « white privilege » pour défendre la cause des Noirs. Ce qui est l’essence même de ses collections, inspirées de l’histoire Africaine 

Au cours de la compétition, les jurés posent la question de savoir quelle direction Thebe Magugu voudrait donner à sa marque, en tant que styliste. Il explique que son désir est de créer une maison de mode internationale, et rendre les communautés locales autonomes : “je veux produire sur place, créer de l’emploi, fabriquer des tissus localement pour les vendre dans le monde entier. Ainsi, les clients auront un morceau d’Afrique du Sud chaque fois qu’ils s’habilleront en Thebe Magugu”. Et enfin de compte il remporte le LVMH Prize 2019. 

 

[fbcomments]