NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS
Samsung S8 728×90

MHD: TOUJOURS DERRIÈRE LES BARREAUX ET LES NOUVEAUX ÉLÉMENTS FONT SURFACE.

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
MHD
Voila Banner 468×60

Depuis quelques jours le monde de la musique française est secoué par une nouvelle qui surprend tout le monde. L’artiste musicien MHD est derrière les barreaux. Pourquoi? Selon la justice française, MHD est au cœur d’une enquête pour déterminer son implication dans la mort d’un jeune parisien victime d’une bande qui a utilisé le véhicule de l’artiste.

Nos confrères du Parisien et raprnb ont fait la lumière sur tous les éléments qui étaient actuellement entre les mains de la police. Et la principale information est que pour le moment aucune preuve technique ou scientifique n’est à charge contre le Petit Prince de l’afro-trap.

En revanche, une bonne partie des faits a été relatée, notamment le lien entre la victime et la bande d’agresseurs. Lui-même appartiendrait à une bande qui unie 2 cités du 10ème arrondissement et qui est en conflit avec la Cité Rouge d’où vient MHD. Quelques heures avant l’attaque mortelle, un des suspects aurait été menacé en bas de chez lui par une dizaines d’ennemis armés de bâtons et de gourdins. Pour se venger, ce dénommé Binke aurait alors appelé des amis du quartier dont son frère, proche du chanteur.

Selon la source, l’équipe est tombé sur Loic et 7 de ses potes qui ont tous réussir à s’enfuir. Percuté par la voiture, il sera roué de coup, y compris de couteau, avant de succomber à ses blessures.
Avec des vidéos sur lesquelles elle a pu mettre la main, la police a réussi à répartir les rôles entre les différents suspects. Un des agresseurs sort de la voiture, frappe la victime à la tête et s’enfuit à pied car le véhicule est trop rempli. Les flics soupçonnent cette personne d’être MHD à cause de sa teinture blonde et du survêtement exclusif Puma qu’elle porte. Seulement pour l’artiste de 24 ans, des teintures blondes l’été, ce n’est pas ce qu’il manque au quartier et les survêtements, il en offre beaucoup tellement il en reçoit…

Le Parisien dévoile aussi les mots tenus par le jeune Cafu devant la juge d’instruction : “Je n’étais pas présent sur les lieux. Dans la soirée, on a commencé à aller au bowling et ensuite on s’est retrouvé à la Cité rouge. […] Je suis remonté chez moi aux environs de 2 heures. Quand je suis redescendu, il n’y avait plus personne dans le quartier”.