NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS

Les œuvres de Franco Luambo ressuscités pour une soirée par Franco Na Biso à l’Institut Français

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Franco Na Biso  au Institut Français de Kinshasa

Ce 8 Mars à l’Institut Français a eu lieu un concert très particulier donné par le Quintet Franco-Congolais, Franco Na Biso
Le chanteur et musicien KOJAK, accompagné par le saxophoniste Jean Remy Guedon, a effectué une performance très remarquée pendant laquelle il a repris avec une ressemble étonnante les grands chefs d’œuvres du maitre de la musique Congolaise Franco Luambo.

Franco Na biso

Franco Na biso

Il a ainsi rendu hommage au grand Franco Luambo, guitariste et chanteur de RDC, père de la rumba. Ce projet artistique allie la meilleure tradition du Congo avec les formes du jazz européen d’aujourd’hui.
Les parties de cuivre savoureuses et originales sont soutenues par une rythmique puissante. Un accent a été mis sur les chœurs afin de rendre la pleine dimension de l’univers de Franco.
Le public est resté ébahi devant la performance hors norme de Kojak à la guitare, et sa voix si précise. Les spectateurs se sont levés et ont commencé à danser lorsque l’artiste a repris le morceau “Mario”.
Les applaudissements ont doublé en intensité lorsque Kojak a effectué un époustouflant solo à la guitare.
Le répertoire du concert comptait aussi des titres comme, “Locataire”, “Nakoma mbanda”, “Layila” ou bien “Toyeba yo”.

Pour VOILA NIGHT, il s’agit bien là de la découverte d’un talent caché, que le monde de la musique africaine va accueillir les bras ouverts.
Apres une première réussie à l’Institut Français, KOJAK et son groupe partent pour une tournée africaine de trois mois.

Dans une interview accordée à VOILA NIGHT à la fin de son concert, Kojak à rappelé l’importance de l’œuvre de Franco Luambo ” Un artiste comme Franco Luambo doit être cite chaque semaine dans cette ville”.
Il parle aussi de son attachement et de son fort lien avec Franco, ” Kojak c’est un Congolais, c’est un fils de Luambo, par la musique, par l’esprit de la musique, de la Guitare”.
Voici quelques photos et vidéos de cet évènement, ainsi que la vidéo de l’interview.

[fbcomments]