NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS

LES GENS QUI UTILISENT DES MOTS OBSCENENT SONT AUSSI CULTIVES

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
IMG_2503

Tous les jours chacun fait usage du langage et trouve le moyen de communiquer sa pensée, son idée ou encore ce qu’il a au fond de son cœur. Seulement tout le monde pense qu’un langage vulgaire ou obscène est signe de manque de culture ou encore d’un manque de vocabulaire.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les personnes qui disent fréquemment des obscénités ne sont pas les individus grossiers et sans éducation pour lesquels on les fait souvent passer. Il s’est révélé qu’avoir un langage obscène serait plutôt un indicateur concret de la possession des facultés saines pour le développement d’autres capacités verbales, explique une nouvelle étude parue dans la revue spécialisée Language Sciences retransmis par smileBuzz.

Loin d’être une simple observation c’est toute une enquête et les psychologues ont demandé à des étudiants et étudiantes âgés de 18 à 22 ans de dire le plus de gros mots possibles en une minute. Puis, ils leur ont demandé de citer le plus d’animaux possibles (sans compter les noms d’oiseaux, ce ne serait pas du jeu sinon). Ils leur ont également soumis d’autres tâches, afin d’analyser leur richesse de vocabulaire et leur culture générale.

Résultat de l’affaire est que ceux qui parvenaient à dire le plus de mots vulgaires différents étaient aussi ceux qui semblaient avoir le vocabulaire le plus étendu dans les autres catégories lexicales.
D’où en conclusion on peut dire qu’être vulgaire ne veut rien dire et ne limite en rien la richesse du lexique dans d’autres domaines, au contraire : les autres registres verbaux sont eux aussi plus développés.

[fbcomments]