NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS

Les événements du week end dernier

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Voila Banner 468×60

Kinshasa était en ébullition le week end passé avec des rendez-vous plus qu’emballants dans tous les coins de la ville.  Leopoldville, comme aimaient l’appeler les belges, n’arrête pas de bouger avec sa musique mais aussi avec tout ce que sa culture sait offrir de mieux.
Voilà night vous propose de  revoir ce qui s’est passé le week end dernier un peu partout à travers la ville. Le vendredi, à l’espace Muguyla Guyla, dans la commune de Kasavubu, Jossart Nyoka Longo et son Zaiko Langa Langa ont mis le feu dans le public avec les derniers morceaux qui entrainent toutes les générations. Le public venu nombreux à ce cadre n’a pas pu résister à l’invitation à la danse avec de l’animation autour de titres comme “Maman Siska et Mukongo ya koba”.
Le samedi 12 avril, ce fut le comble de l’ambiance avec d’autres artistes et non de moindres, qui se sont également produits. Bana C4, ce groupe d’artistes congolais résidant en France, a attiré une grande foule à l’institut français de Kinshasa, dans la commune de la Gombe, pour leur presenter son spectacle monté sur des très belles chorégraphies.
Et d’un autre côté de la ville de Kinshasa, dans la commune de Lemba, le même samedi, JB Mpiana dit Papa Chéri et son Wenge BCBG occupaient le night club de la société Vodacom qui se trouve dans l’enceinte de la Fikin. Vodaclub 081 a accueilli tous les fans de la musique de salvatora de la patria qui ont savouré les belles chansons de l’actuel album du groupe “Mpunda”.
Vers 23h,  toujours le samedi 12 avril, Le jeune pato guardiola Koffi Olomide avait quant à lui planter les décors pour redonner du goût à ses fans un peu nostalgiques.  En effet, le grand Mopao, dont le parcours est d’une richesse incommensurable, a jeté les regards sur les rétroviseurs de sa carrière pour ressusciter la belle époque du Tchatcho. Il a choisi de faire revivre à ses mélomanes toutes les émotions liées à ses anciennes compositions. Seuls ceux qui ont été présents à cette soirée pourraient traduire tous les bons moments qu’ ils ont passés et vécus.


A l’hôtel Memling par contre, l’invitation avait été lancée par trois jeunes dames: Rosine, Balbine et Glora qui ont eu à coeur de presenter leur travail de stylisme pour marquer le rôle qu’est appelée à jouer la femme pour le developpement de son pays. Nommé “Mosala ya Muasi”, se traduisant en français par “le travail de la femme”, l’événement offert par ce trio féminin était plus qu’intéressant tant par la beauté de l’exposition d’oeuvres créés que par l’appel à la conscientisation de femme qui devrait jouer son rôle d’actrice du développement par le travail.
Voilà les quelques rendez-vous du week end passé que nous avons répertoriés pour vous. Restez sur voila night pour plus d’infos.