NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS

LES ANNÉES ZAÏRE- YEKIMA DE BEL’ART FAIT DANSER LES MOTS!

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
YEKIMA DE BEL’ART

Après sa plus belle poésie dédiée à son Kinshasa natal, le poète slameur Yekima de Bel’art choisit cette fois de rendre hommage à l’histoire de son pays à travers une composition inédite mariant intelligemment, et avec une beauté incroyable le rythme de la musique typique congolaise, l’afrobeat sur lequel Monsieur VPN pose délicatement sa voix pour donner naissance à l’Afroslam: “Les années Zaïre”.

Loin de dresser un tableau sombre et noir des 32 ans de pouvoir de l’ex président Mobutu, l’artiste slameur revient plutôt sur les traits marquant une époque aussi révolutionnaire que révoltante, caractérisée par le retour à l’authenticité, les louanges au Président-Roi-Dieu, l’érection des bâtisses tel que le stade des martyrs, le combat du siècle entre Mohamed Ali et Foreman. Bien entendu, Yekima fils du Zaïre d’abord, puis du Congo a partagé les mêmes souvenirs que les jeunes des années Zaïre où le meilleur du cinéma était le théâtre de chez nous, les novelas et séries télés tels que Dona Beija, Georges et Maguy ou même encore les gratana, ces friandises que les jeunes enfants ramenés de l’école.

Les années Zaïre, c’est aussi la musique avec des ténors de la rumba congolaise notamment Franco que l’on pourrait aujourd’hui considérer comme un slameur à la congolaise.

Le génie artistique de Yekima de Bel’art est surtout de parvenir à un bel assemblage des grands événements vécu en 32 ans dans une composition de 4 minutes 11 secondes.

[fbcomments]