NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS
Voila Banner 728 x90

LES 3 MALADIES DU FOOTBALL AFRICAIN: DES MANDATS SANS FIN, LA CORRUPTION ET LE GRIS-GRIS

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
FOOT AFRICA
Voila Banner 468×60

Le football  amateur africain se développe à pas de tortue. Il est gangréné par 3 maux éternels malgré l’embellie constatée sur les talents fous et primaires des joueurs africains. Ces barrières sorties du siècle dernier freinent le développement rapide et durable du sport roi sur le continent africain. Nous citerons : les mandats sans fins de nos dirigeants à la tête des entités sportives, la corruption et la croyance aux fétiches.

Quoique que l’on fasse, cette culture est tellement enracinée dans nos tripes que l’africain lambda se pose moult questions sur l’éradication de ces 3 maux. N’empêche que les exceptions sont si rares et doivent corriger la conscience collective.

En Afrique, les mandats sont sans fin, pas des limites.  Nous sommes là pour toujours. On tripatouille même les règlements pour rester éternellement dirigeants fondateurs comme au Gondwana ou au Botswanga. Ces dirigeants trouvent toujours des astuces pour se faire élire. Sans lui, le foot  se jouera dans un désert (rires).

L’autre gangrène du foot africain est la corruption. Ici, on engraisse les pattes des dirigeants véreux et médiocres, aux joueurs, aux secrétaires sportifs, aux arbitres, aux médias, etc. il faut hurler avec les loups. D’ abord, l’argent !

Et le dernier élément dévastateur du foot continental est les gris-gris. Dans ce monde du ballon rond, l’africain croit trop aux fétiches. Les dirigeants politiques et sportifs, les joueurs et supporteurs ne jurent que par un grisgris man car c’est lui qui donne les résultats. Et l’on croit dure comme fer sans fétiches le foot n’existerai pas.

Maintenant qui pourra sauver ce bateau qui chavire ? Vos réponses chers lecteurs