NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS

LÉGENDE URBAINE-  LE LONDOLA, UNE PRATIQUE MYSTIQUE  KATANGAISE POUR DÉCOUVRIR L’AUTEUR D’UN MEURTRE

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
CC806EDF-5E0E-4467-8CF1-80BDF4D7955C
Voila Banner 468×60

Nous sommes dans le Sud Est de la République Démocratique du Congo, dans la province du Haut katanga, précisément à Lubumbashi. Une ville vivable, calme et  presque timide. Attention! Méfiez vous du calme et la timidité de cette province, car elle cache plusieurs mystères que l’esprit ne peut sonder si facilement.

À l’Est du centre ville se trouve un quartier réputé et célèbre à cause du style de vie mouvementé qu’on y trouve. Le quartier se nomme Bel air, il se situe dans la commune de kampeba. Si le quartier Bel aire est connu pour ses activités nocturnes dans certains coins chauds, il y’a un côté sombre que ceux qui y vont doivent connaître.

Ce côté, c’est le mystique, nous avons dans ce quartier entendu parler d’une pratique mystique qui se nomme “Londola”. Le  “Londola”, est une pratique mystique et coutumière qui consiste à retrouver l’auteur d’un crime le jour de l’enterrement du défunt.

Selon les explications du chef de terre que nous avons rencontré, après la mort d’un proche et si la famille estime que sa mort n’est pas naturelle, cette dernière ira voir un chef coutumier ou un réputé pont entre les vivants et les morts afin que ce dernier invoque le Londola. 

Puis quand le  chef coutumier va invoquer  les esprits, va ensuite demander aux esprits de trouver qui est à la base de la mort du défunt . Puis quelques jeunes gens qui sont inités porteront le cercueil, sur leurs épaules et ce dernier pourra montrer par qui l’a tué.

Les gens vont chanter un chant dans lequel ils citent le nom du mort, et le demande de montrer qui est à la base de mort. Puis le cercueil va se mettre à bouger sur les épaules de ces derniers. En bougeant, le cercueil sera entrain de montrer la direction dans laquelle se trouve son criminel. Si pendant le processus, le concerné se présente, il aura la vie sauve, mais s’il se cache ou quitte le lieu, le cercueil le suivra et il mourra sur place.

C’est de cette manière que la population  se fait justice dans la province du Haut katanga.