NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS

LEGENDE URBAINE : ELLE PORTE PLAINTE CONTRE SON MARI POUR ADLTERE !

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
7554723-11658071
Voila Banner 468×60

Bien de femmes aujourd’hui dénoncent l’infidélité des hommes, tout en nourrissant une véritable haine contre celles qui leurs prennent leurs mecs.

 

Dans sa colère ou sa jalousie, une femme d’une quarantaine d’année n’a eu d’autre choix que de porter plainte contre son mari pour adultère.
Il faut dire que les magistrats devant lesquels la dame a déposé plainte sont restés durant quelques minutes dans l’expectative. La femme était complètement hors d’elle et ne voulait qu’une chose : « voire son mari et sa concubine subir la rigueur de la loi ».

Pour la petite histoire, ça fait tout de même plusieurs mois maintenant que la dame soupçonne son mari d’entretenir une relation litigieuse avec une autre femme. Les indices, pour elle, sont suffisants : l’homme revient de plus en plus tard… ne répond plus au phone à partir d’une certaine heure… revient souvent avec un parfum de femme… a de longues conversations téléphoniques… se déplace pour parler au phone… sans parler des informateurs qui ont vu plusieurs fois son mari avec une certaine jeune femme !

Mais c’est le jour où elle va de ses propres yeux surprendre son mari dans les bras de cette autre femme, que la dame va exploser colère. La scène était insupportable et impardonnable, alors que son mari a toujours nié avoir une relation extraconjugale. Alertée par un informateur, la dame va trouver son mari dans une position très subjective avec une femme beaucoup plus jeune qu’elle.

Accompagnée par la police, la dame va invoquer la flagrance et faire déférer son mari devant la justice pour adultère. Mais devant les magistrats, l’homme qui est un acteur de théâtre, va parler de fâcheux malentendu… il s’agissait de la répétition d’une scène pour son prochain film et que c’est une nouvelle actrice qui devra jouer ce rôle.

Comme toujours, en pareille circonstance et fautes de preuves suffisantes, les magistrats se sont limités à conseiller le couple…