NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS

LE PASTEUR PAUL MUKENDI EST ACCUSÉ D’AGRESSIONS SEXUELLES, DE VOIES DE FAIT ARMÉES ET DE MENACE DE MORT

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
PASTEUR PAUL MUKENDI

Fondateur et Président international du Ministère Paul Mukendi, le Révérend Paul Mukendi est aussi le Pasteur principal du Centre évangélique Parole de Vie à Québec au Canada.

Dans une province où la religion est rejetée, le Révérend Paul Mukendi a réussi haut la main à bâtir une œuvre prospère réunissant des membres de 25 pays différents devenant ainsi l’Église de référence à Québec.

Pasteur très célèbre et connu surtout sur les réseaux sociaux grâce à ses prédications qui ont tendance à s’opposer à l’homosexualite et certaines pratiques modernes qui selon ses enseignements tirés de la bible sont des produits du diable.

PASTEUR PAUL MUKENDI

Plusieurs fois, il a été reproché d’avoir un comportement et des discours homophobes dans ses serments

Aujourd’hui, il est accusé d’agressions sexuelles, de voies de fait armées et de menace de mort. Son procès s’est ouvert le 4 juin dernier. Les gestes se seraient produits sur près de 14 ans, période durant laquelle la victime était tout d’abord adolescente, puis a atteint l’âge adulte.

La plaignante aujourd’hui âgée de 31 ans dit avoir été victime du pasteur pendant 14 ans, entre 2002 et 2016. Sa mère l’aurait « offerte en offrande » au pasteur, qui a eu plusieurs relations sexuelles avec elle. À l’inverse, la défense affirme que la victime est « motivée par l’argent » et qu’elle a tout inventé de « A à Z ».
«Pour elle, c’est un immense soulagement d’être crue, elle a eu la tête haute durant tout le procès. C’est un procès qui a été difficile. C’est un moment très, très positif pour elle», a déclaré l’avocate de la Couronne, Me Sonia Lapointe.

PASTEUR PAUL MUKENDI

Le révérend Paul Mukendi, accusé de sévices sexuels et physiques sur une femme, ne témoignera pas pour sa défense. Son avocat a déclaré sa preuve close, après avoir fait entendre deux témoins, dont l’épouse de l’accusé.

L’épouse du révérend Mukendi se porte à sa défense .«Je ne connais pas mon mari comme quelqu’un de violent.» jure Carmen Calenga, l’épouse du révérend Paul Mukendi.

Madame Calenga affirme qu’elle aurait quitté son mari depuis longtemps, si elle avait eu une once de doute sur son homme. La femme de 35 ans a décrit la plaignante comme une personne qui se plaint beaucoup.

La présumée victime a témoigné avoir eu des relations sexuelles non consentantes avec l’accusé à quatre reprises à son domicile, alors que sa femme s’y trouvait.

C’est absurde, a décrié la femme du pasteur.
Statut :Certains chrétiens du Canada pensent qu’il est victime d’un complot à cause de sa position face à l’homosexualité. Mais que s’est-il réellement passé? Voici les faits…