NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS

LE MAGICIEN CONGOLAIS ALADJI EN ACTION- UNE VOLEUSE PRISE AU PIÈGE!

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
MAGICIEN ALADJI
Voila Banner 468×60

Le phénomène n’est pas nouveau, mais il semble prendre de l’ampleur depuis quelques mois à Kinshasa: Kopo ya bokoko, traduit littéralement par le gobelet des ancêtres. Il s’agit d’une pratique mystique qui avait été et est encore utilisée dans certaines contrées en RDCongo et en Afrique, en vue de rétablir l’ordre et de rendre justice. A Kinshasa, un homme fait beaucoup parler de lui grâce à cette pratique: le magicien Aladji.

Aladji réside dans la commune de N’djili et traite tous les cas: du petit vol au cambriolage, de l’adultère à la sorcellerie en passant par des nombreux autres cas qui lui sont soumis tous les jours.

Comment cela se passe t-il? Pour le  vol, comme c’est le cas des faits qui ont retenu notre attention, lorsque vous constatez la perte d’un bien ou de l’argent, vous vous rendez auprès du magicien Aladji avec toutes les personnes qui habitent soit votre maison, boutique ou lieu de service. Il va faire des prières en posant un gobelet en aluminium sur chacune de ces personnes, jusqu’à ce que le gobelet se colle au ventre de l’une d’entre elle.  Ainsi vous découvrez votre voleur! Aussi, tant que la personne ne reconnaît pas son acte, le gobelet ne se décollera pas.

Pour ce qui est de notre cas, une femme commis au service ménager chez un riche homme vivant dans la commune de Mont Ngafula, avait soutiré la somme de 300 Euros du montant  de 3.800 Euros lui remis par un locataire de son patron. Deux jours après, la dame avait demandé un congé pour aller voir sa famille, ce qui lui avait été accordé. Mais ce n’est qu’après son départ que le patron va remarquer un manquant sur les 3.800 Euros. Après avoir interrogé ses enfants et sa femme, le patron s’est trouvé dans l’obligation d’interpeller sa bonne d’autant plus que c’est elle qui avait reçu l’enveloppe. La bonne va nier! Inquiet et ne trouvant aucune solution, le patron va faire recourir au service de Maitre Aladji, et c’est là que toute la vérité à éclater: c’est la bonne qui avait soustrait les 300 Euros.

Elle a avoué avoir déjà utilisé 200 Euros, 150 pour sa famille et 50 pour se faire protéger mystiquement lorsqu’elle a appris que le patron avait décidé de faire recours aux compétences du magicien. Malheureusement, sa protection n’a pas marché!