NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS
Voila Banner 728 x90

KINSHASA- QUATRE ÉLÈVES DU COLLÈGE RÉVÉREND KIM EN JUSTICE POUR VIOL COLLECTIF SUR UNE ÉLÈVE DE 13 ANS.

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Porte-entree-Ecole-Rev-Kim_reference

Les élèves du collège Révérend Kim, auraient violé une fille de 13 ans. Ils étaient quatre, et l’un d’eux, le présumé principal violeur serait identifié comme l’un des petit-fils d’une personnalité importante de la Province Orientale et actuel député national, le garçon a 14 ans et est en 3ème année.

Nos confrères de Scooprdc.net rapportent que les faits remontent à une semaine, lorsqu’un groupe d’élèves de 1ère et 3ième année secondaire ont organisé une activité festive le 17 mai dernier. L’un d’eux aurait loué un appartement où devait se dérouler ladite fête. Seulement, les organisateurs de cette fête, avaient déjà tout prévu, boissons, drogue, chambre pour qu’après avoir neutralisé les filles pouvoir abuser d’elles à volonté tel qu’a rapporté un élève que le média a joint au téléphone.

Alors que d’autres filles étaient consentantes pour passer à l’acte sexuel avec leurs partenaires, la victime elle, était boudeuse et n’arrêtait pas de rappeler à ses amies qu’il fallait partir, parce que d’après elle, le comportement de garçons n’inspirait plus confiance.

Vexé par le refus de la fille et incitant ses camarades à quitter le lieu de la ‘’fête’’, le présumé violeur de 14 ans, aidé par un aîné de la 5ième année Littéraire, a dilué dans la bouteille de soda que prenait la victime, une drogue qui l’a paralysé et anéanti.

Après avoir réussi son coup, il traîne la fille inconsciente dans la chambre de l’appartement qu’il avait loué, la déshabille, la filme, la photographie, puis abuse d’elle. Après son forfait, il appelle ses amis et à tour de rôle trois de ses amis montent sur la fille en prenant chaque fois le soin de la filmer et de partager les images vers leurs amis qui n’étaient pas de la ‘’fête’’ rapporte la même source.

Alors que six autres garçons attendaient leur tour, cette fille n’a eu la vie sauve que grâce à un ami à sa petite sœur qui était de la ‘’fête’’, mais pas d’accord avec le comportement de ses amis, et a tout fait pour faire parvenir un texto à sa sœur lui informant qu’on abusait de sa grande sœur en état d’inconscience. Une fois la mère alertée, elle est arrivée sur place avec la police qui a constaté le forfait sur la mineure.

Certaines indiscrétions affirment que la famille du principal violeur aurait proposé 20 mille USD à la mère de la fille violée pour qu’elle retire sa plainte, car les tests médico-légaux ont prouvé qu’il y a eu viol.

Le procès a débuté le mercredi 22 mai au Tribunal pour enfants dans la commune de Kinshasa. Pendant ce temps, les présumés coupables qui ont été libérés conditionnellement moyennant 700$ à chacun. Ils se sont présentés à l’école plus tard sans aucune inquiétude.