NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS
Mbet – header 7

JOSE HENDRIX, LA NOUVELLE VALEUR DE LA MUSIQUE CONGOLAISE

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Fally Ipupa et José Hendrix au Grand Hotel Kinshasa
Mbet – header 7

José HENDRIX est un artiste congolais découvert l’année 2013 par la plate-forme Vodacom Best of the Best. Il s’est péniblement frayé un chemin dans l’épreuve de  la compétition surclassant les 21 autres candidats sélectionnés pour la première édition. Après le sacre, José HENDRIX  démarre sa carrière par la grande porte, assisté évidemment par la société Vodacom mais aussi par le parrain de ce show-télé Fally IPUPA. L’équipe de voilà night est allée à sa rencontre ; et il nous raconte son parcours.

Voilà : qui est José HENDRIX ?

J. H : je suis un artiste congolais, né ici à Kinshasa. Et la musique a toujours été ma passion depuis ma tendre enfance. Je l’ai commencée très tôt, depuis l’école gardienne. C’était mon activité principale. Je suis passé de l’école primaire à l’école secondaire en rejoignant l’orchestre de mon école. Et simultanément, je faisais de la musique classique dans une chorale. Après cela, nous avons formé un groupe musical dans mon quartier. J’ai joué par ci par là, puis je suis allé vivre en Angleterre. J’y ai passé sept bonnes années en continuant à faire de la musique qui restait toujours ma passion. A mon retour dans le pays en 2008, j’ai repris mes productions dans différents lieux ; dans certaines fêtes et d’autres événements pour me faire découvrir. C’est alors que j’ai été contacté par les chargés de recrutement des candidats pour le concours de Vodacom Best of the Best. De cette manière, j’ai donc pu vivre cette expérience de la compétition.

Fally Ipupa et José Hendrix au Grand Hotel Kinshasa

Fally Ipupa et José Hendrix au Grand Hotel Kinshasa

 

Voilà : parles-nous de cette expérience, comment les choses se sont passées dans ce concours Vodacom Best of the Best ?

J. H : ce fut une expérience très positive pour moi. Vodacom Best of the Best est le premier grand concours de musique que compte notre pays ; et j’en suis le gagnant. C’est un grand honneur que je dois à tous les congolais qui ont cru en moi. Sinon, ce n’était pas facile au début puisqu’il y avait beaucoup de candidats bourrés de talents. C’est vrai que j’étais sûr de moi parce que je m’étais imprimé la victoire dans l’esprit. Mais de temps en temps, cette assurance s’ébranlait par la rudesse de la bataille et les talents remarquables qui m’entouraient. On était au départ au nombre de 22 candidats. Et tous avaient des très belle voix. Voilà, c’est plutôt moi qui ai gagné la compétition mais l’histoire n’est pas terminée. Elle continue et je dois encore l’écrire.

Voilà : et après Vodacom Best of the best, qu’est devenu José HENDRIX ?

J. H : je n’ai pas disparu. Je continue de travailler dur. Justement ce travail m’a emmené à réaliser une chanson avec Fally IPUPA. Bella Signorita, c’est l’intitulé de ce duo mais également de l’album. La chanson a été présentée au public officiellement le samedi 22 mars dernier au salon Congo du Grand Hôtel de Kinshasa. Par la même occasion, j’ai sorti mon album qui ne comporte que trois titres. Je ne vais pas m’arrêté là parce que je vais toujours en studio enregistrer chaque fois que je finis mes compositions. Et voilà, je travaille…

Voilà : quel est ton agenda actuellement ?

J. H : pour l’instant, je n’ai pas d’agenda précis à part le concert que j’ai livré le week-end passé au Grand Hôtel de Kinshasa avec Fally IPUPA. C’était un grand honneur que m’a fait ce grand artiste de notre pays. Je lui en suis reconnaissant. A part cela, j’ai un espace culturel ; c’est cet espace dans lequel on se trouve. J’ai pris un peu de recul pour me concentrer ici. C’est justement ici qu’il y aura plusieurs petits événements. Ça sera un endroit où on pourrait venir échanger culturellement avec différents artistes de toutes tendances confondues ; les musiciens, les poètes, les slameurs, les rappeurs, les danseurs et voilà. En somme, l’agenda sera dévoilé quand on va ouvrir ce cadre au public. Ce qui n’est pas encore le cas.

Voilà : un petit mot sur voilà night

J. H : je crois beaucoup au pouvoir d’attraction. J’ai été impressionné la première fois que j’ai vu la page de voilà night. C’était très bien présenté. Ce n’est pas pour vous flatter, c’est la vérité ! C’est très professionnel et j’ai beaucoup aimé la qualité. Je me suis dit que ça c’est vraiment une innovation. Parler de tout ce qui se passe à Kinshasa, le jour comme la nuit ; je trouve que c’est vraiment une originalité. Me retrouver aujourd’hui sur voilà night, c’est un honneur et un plaisir pour moi. Je vous en remercie

 

 

[fbcomments]