NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS

J’AI TUÉ MON FILS MAIS JE LE REGRETTE- LES AVEUX TROUBLANT D’UNE MERE!

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
AMOUR
Voila Banner 468×60

Rencontrée à la prison centrale de Makala à kinshasa, lors d’une visite dominicale, Odette, une jeune femme de 25 ans, nous raconte son histoire.

J’ai été incarcérée depuis 2011, pour avoir donner la mort à mon fils. C’est la mère de mon ex fiancé qui est à la base du décès de mon fils et mon arrestation. Je suis originaire de la province d’Equateur et depuis mon arrivé à Kinshasa je vis dans ma belle famille, mais malheureusement ma belle mère ne m’aime pas. Je suis arrivée dans la capitale avec une grossesse à terme, et mes problèmes ont commencé le jour de la naissance de mon enfant. Pourquoi? Tout simplement parce que ma belle mère trouvait que mon fils ne ressemblait pas à son père et que forcément l’enfant avait un autre père.

A notre retour à la maison, je recevais des menaces de tout genre de la part de ma belle famille et particulièrement ma belle mère.  Un jour alors que mon fils venait de totaliser un mois, nous avions eu une grande dispute toujours sur la question du père biologique de mon fils. A la suite de cet incident, j’ai ressenti une grande colère que j’avais eu envie de faire disparaître l’enfant. Sans trop savoir ce que je faisais, j’ai frappé très fort sur la tête du bébé avec un pillons et il était mort.

En voulant m’enfuir, j’ai été surprise par ma belle mère qui avait alerté tout le monde. J’avais été directement conduite au sous commissariat de mon quartier, ensuite j’ai été transférée au Parquet de Grandes Instances de Kalamu pour finir à Makala.

Je regrette amèrement tout ce qui s’est passé et j’espère que le père de mon enfant me le pardonnera un jour.