NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS

IL MET LE FEU A L’INSTITUT FRANÇAIS ET PENSE REECRIRE L’HISTOIRE DE LA MUSIQUE CONGOLAISE

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Jupiter Bokondji

Quand on parle de la musique congolaise au niveau local, généralement l’on compte sur le bout des doigts les artistes qui ont réussi à profondément inscrire leurs noms dans la pensée, en premier lieu, de mélomanes congolais et des autres contrées ensuite.

Pourtant s’arrêter à ces seuls noms serait commettre une grossière erreur. Puisque la RDC, dans toute sa grandeur et splendeur, regorge des potentialités énormes dans le secteur des arts et de la culture.

SAMSUNG00025

Jupiter Bokondji, ce nom pourrait avoir une résonance tout à fait nouvelle dans les creux des oreilles de beaucoup de congolais. L’artiste a cependant réussi à faire son chemin et surtout à s’imposer à l’international comme un digne défenseur de la vibrante et riche musique du pays de Lumumba.

Ceux qui ont pris part au concert du vendredi 21 novembre dernier à l’institut français de Kinshasa, programmé à l’occasion de la réouverture du bureau de liaison de l’institut Goethe, ont surement pu sonder l’étendue du savoir-faire de Jupiter surnommé le Général. Avec son groupe Okwess International, l’artiste Jupiter a présenté, devant un public chaud, un spectacle tout à fait exceptionnel. Sa musique et ses rythmes originaux ont convié à un voyage à travers des mélodies issues des nuances culturelles de toutes les provinces que compte la République Démocratique du Congo.

Jupiter Bokondji a partagé sa scène avec d’autres artistes aussi fascinants que lui. Le public a alors assisté à un vrai mariage des styles entre les membres du groupe Okwess International et ceux des Aigles de la révolte, groupe cher à Jocelyn Balu. A leurs côtés se sont joints les artistes comme Nsinsani et Kathrin Alexandra, artiste allemande ; ensemble, ils ont prouvé qu’il n’existe aucune frontière entre les cultures, quelles que soient leur source d’origine.

SAMSUNG00213 SAMSUNG00045

Conscient, tout en étant sur scène, de l’influence qu’il exerçait sur la foule en extase, Jupiter Bokondji a lâché qu’il faudrait bien réécrire l’histoire de la musique congolaise puisque l’on ne sait pas tout sur sa portée.

Par ailleurs, il faudrait noter que le chanteur jouit plus d’une très grande reconnaissance au-delà des frontières de son pays, la République Démocratique du Congo. Avec un agenda souvent très chargé, le Général Jupiter et son groupe sont toujours entre deux avions.

Restez sur voilà night pour plus d’infos.

SAMSUNG00098 SAMSUNG00338

[fbcomments]