NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS

GHANA : LES FEMMES QUI CRIENT LE NOM DE DIEU PENDANT UN RAPPORT SEXUEL IRONT EN ENFER.

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
GHANA
Voila Banner 468×60

Au Ghana et sur les réseaux sociaux , les propos d’un pasteur font parler le monde. Le pasteur et prophète Kumchacha est une figure très controversé du pays.

Le prophète Kumchacha est fondateur de l’église Heaven’s Gate Ministry au Ghana, selon Afrikmag, le prophète aurait a affirmé que toute femme qui crie le nom de Dieu ou de Jésus-Christ lorsqu’elle a des relations sexuelles irait en enfer, voici ses propos.

“Que vous fassiez l’amour avec votre mari ou votre petit ami, une fois que vous avez crié le nom de Jésus-Christ, vous ne pourrez jamais manquer d’aller en enfer”, a-t-il révélé lors d’une discussion télévisée en direct sur la chaîne locale UTV.

Selon lui, des anges spécialement entraînés soumettrons ces personnes à toute forme de sévices sévères le jour du jugement avant de les jeter en enfer, car «crier le nom de Jésus-Christ et du Saint-Esprit dans de tels cas constitue un préjudice grave punissable en étant jeté en enfer». ‘

«Dieu n’est pas sa propriété personnelle, c’est le Dieu omniprésent que nous connaissons tous. Lisez Exode 21: 1-7, il est dit que vous ne devez pas mentionner le nom de Dieu en vain. Ainsi, lors de vos romances, si vous mentionnez ce nom, vous commettez un grand péché. Si vous ne prenez pas soin de vous, vous risquez d’être fouetté un jour par des mains invisibles pendant l’acte », a-t-il ajouté.