NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS

Funérailles de Tabu Ley, témoignage de Celeo Scram

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
voila-night-logo-630x371
Voila Banner 468×60

L’équipe de VOILA NIGHT a rencontré CELEO SCRAM, lors des cérémonies en  l’honneur de Tabu Ley tenues ce dimanche. Nous avons interviewé CELEO, dans le couloir extérieur du palais du peuple, alors qu’il s’apprêtait entrer dans le grand hall pour s’incliner devant la dépouille

Q. Voila : vous êtes ici, au palais du peuple pour rendre hommage à Tabu Ley, que retenez-vous de

cet artiste ?

Celeo Scram : Tabu Ley est notre père. Quand il a commencé sa carrière, nous n’étions pas là. Nous

avons grandi et trouvé sa musique. Il était un grand artiste et je pense que tous ceux qui sont dans

le même domaine, tant au niveau national qu’international, doivent lui rendre un hommage digne

de son image. Si je suis venu à ces funérailles, c’est aussi parce que le seigneur Ley nous a prodigué

des conseils par l’entremise de notre ancien patron Werrason. Et dans la suite du temps, j’ai eu des

affinités avec ses enfants, voilà autant de raisons qui justifient ma présence en ce lieu.

 

Q. Voila : Dans le programme, il est prévu des productions de tous les artistes congolais pour lui

rendre effectivement un hommage de son rang. Quels sont les titres que vous comptez jouer ?

Celeo Scram : c’est vous qui me l’apprenez. Personnellement, je n’ai pas eu vent d’un tel programme.

Si cela m’avait été demandé, je chanterais des titres tels que Adios du seigneur Ley, un de ses grands

morceaux connus de tous. Je rappelle une fois de plus que Tabu Ley est un monument, un pilier,

un patriarche de la musique de notre pays. Des grands artistes comme Manu Dibango ou autre qui

arrivent à Kinshasa ne manquent pas de citer les grands noms de notre musique à l’instar de Tabu

Ley rochereau, Franco Luambo ou Grand Kallé. C’était vraiment une icône.

Q. Voila : Sinon, quel est votre agenda d’ici la fin du mois ?

Celeo Scram : j’ai beaucoup de programmes en vue. Je jouerais le 12 décembre prochain au festival

Aird’ici de Lexxus Légal à l’institut français. Le 14décembre, je serai à Kisantu, dans le Bas-Congo

pour une autre production. Et le 22 de ce mois toujours, je suis invité à Marrakech, au Maroc et en

Turquie. Après, je me rendrai à Tshikapa puis à l’Est du pays, notamment à Béni, à Butembo et en

Ituri. Je suis en même temps en train de préparer «Ici, c’est Paris», mon prochain album. L’agenda

est tellement chargé.

CELEO 2

Plus de News sur VOILA NIGHT