NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS

FOOT-ROUMANIE : DECOUVREZ LE COACH AIME LEMA DE FC ROMPRIM

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
lema-aime_640_350_1

A 48 ans, Aimé Lema est un entraineur congolais d’une équipe de 4e Division, FC Romprim en Roumanie. Selon JA,  Ce natif de Kinshasa et le sénégalais, Ousmane Ndoye  sont parmi les deux entraineurs noirs africains qui coachent dans ce pays de l’Europe de l’Est. Arrivé en 1991 pour des raisons d’étude, Aimé s’installe comme réfugié politique en Roumanie en 1999. Il apprend à taper au ballon dans le tas mais le sport-roi l’a aidé à voyager. Rappelons que Romprim, c’est le nom d’un camion des pompiers.

C’est l’histoire vraie d’un garçon qui aime le football. Aimé Lema a d’abord entrainé comme bénévole à AS Fratia (Fraternité) avant de devenir entraineur en décembre 2016 de la formation de Romprim, équipe de 4e Division.  Cette équipe est composée en grande majorité de la minorité Roms (Tziganes), et aussi des joueurs de diverses origines (nationalité, race, personne avec handicap, religion, couleur de la peau, etc.). On trouve aussi des jeunes étudiants africains (congolais, nigérians, RD congolais, camerounais, etc.).

Et dans son équipe, il y a un gardien vivant avec handicap d’un bras de 51 ans. Il s’appelle Tudorel Mihailescu. Forcement avec une seule main, le gardien roumain ne tarit pas d’’éloges pour son entraineur : « son équipe est construite sur les principes d’égalité et de non-communautarisme ».

L’entraineur-réfugié bien intégré en Roumanie, Aimé parle couramment la langue du pays. Il a même construit un couvent en Roumanie. Selon ses joueurs, Aimé Lema combat  la corruption. On dit de lui : « c’est un homme intègre ».

 

[fbcomments]