NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS

FOOT-RDC : LINAFOOT, FETICHES, MAGIES ET GRIS-GRIS VOUS Y CROIENT ENCORE ?

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
GRIS-GRIS
Voila Banner 468×60

Une affaire qui défraie la chronique dans le football africain est le message du camerounais Bernard Tchoutang  et Samuel Eto’o Fils. Selon Tchoutang, Samuel Eto’o Fils est le champion de la sorcellerie. En 2000, il avait envouté ou ensorcelé Joseph-Désiré Job. Ce dernier attrape une diarrhée sans précèdent. Il n’avait plus joué la CAN au Nigeria et au Ghana. Cette année-là, les Lions Indomptables ont remporté la Coupe d’ Afrique des Nations. Et, le quadruplé Ballon d’or est  sorti meilleur buteur de la compétition. Alors, la question posée : « Samuel est-il vraiment sorcier » ? En plus, pourquoi, les joueurs Congolais(Africains) ne jurent que par les fétiches.

Tenez lors du match aller de la LINAFOOT entre AS Vclub et FC Renaissance du Congo, l’entrée de Taggy Agi Etekiama alias Solo Ebembe (l’odeur du mort) a égalisé (1-1). Un supporteur explique : « Eza monde Guegué ». Une blague pour moi. Mais, les inities prouvent que ce but vient de loin. Ce sont les amis de Barumbu qui sont les auteurs de ce but.  Allez-y comprendre !

Un jour, toujours au stade, un supporteur  connu d’un grand club de Kinshasa se promène à poil (nu) comme un ver de terre à 19h au stade des Martyrs. On m’explique ; il cherche un but volé par l’équipe adverse : but eza te lobi.  Les kinois connaissent aussi « Gomba ».  Les gens de Gomba ont leurs joueurs. Dernièrement, un catcheur bien connu du milieu sportif avait fait des rituels au su et au vu des supporteurs pour libérer un club freiné par les mécontents de l’équipe à Bandal.

Maintenant, Eto’o répond : « Il est de notoriété publique ma vraie magie, c’est le travail ». Donc, Eto’o n’est pas un magicien à ce que je sache. Pour les joueurs kinois, ils sont spécialistes des jets d’objets sombres dans le camp adverse. Pourquoi, ils les font ? Un secret !

La polémique est ouverte : « est-ce que croyez –vous aux fétiches dans le foot congolais ? Ce que je sais : les Cristiano, Messi et autres réussissent grâce au travail  des professionnels.