NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS

FOOT-RDC : LES LEOPARDS ET APRES ?

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Leopards

Bonne opération pour les Léopards de la RDC, ils ont repris la première place du podium dans le groupe A après leur victoire (1-2) contre le Sily National de la Guinée, le dimanche 12 novembre au stade du 28 septembre de Conakry. Dominés et acculés, les congolais sont allés chercher la victoire dans les tripes et à  la force de leurs caractères. On dira qu’ils ont eu du toupet. Tant mieux, comme Ulysse, ils ont fait un bon voyage. C’était l’essentiel. Il faillait glaner les trois points du jour pour continuer à rêver de la Russie en 2018.

Mais au delà de la victoire, les poulains de Florent Ibenge ont montré leurs limites. Ils sont humains. Maintenant que faut-ils faire dans ce projet : «  En route pour la Coupe du Monde » ? Il faut corriger les failles vues, être vraiment une équipe compétitive, rapide, agressive, conquérante, généreuse et caractérielle. L’équipe de Florent Ibenge n’a pas d’âmes. Il n’a pas des meneurs de jeu et trop des déchets techniques. Deux rencontres, mêmes soucis face a la RCA (3-1) et aux Guinéens (2-1), les Léopards ont manqué du piquant. Ils n’avaient pas du répondant dans les 20 premières minutes de la partie. Ils sont trop tendres et respectueux des adversaires du jour.

Maintenant que la 3eme journée des éliminatoires de la  Coupe du Monde est prévue le 28 août face aux Aigles de Carthage de la Tunisie. Il est important de recadrer les choses pour éviter une mauvaise passe dans les prochaines rencontres. Florent doit remonter les bretelles à son milieu de terrain et les deux défenseurs latéraux. Pourquoi n’est pas faire appel au joueur de Séville, Steven Nzonzi ?  L’équipe  nationale est l’affaire de meilleurs joueurs en activité

Et après ? Apres, c’est la CAN 2017, Il faut se préparer en conséquence pour ne pas faire de la figuration. C’est au technicien congolais de faire des choix payant. Et la fédé doit organiser des matches amicaux pour colmater les brèches. Pour l’instant, bravo aux gars, ils ont rempli leur job.