NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS
Voila Banner 728 x90

FOOT-RDC: JOUER AU FOOT À KINSHASA , UNE VRAIE MISÈRE !

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
FOOT
Voila Banner 468×60

Le football est une discipline sportive amusante, un jeu basé sur le fair-play. Appelé le beau jeu ou Jogo Bonito au Brésil, Il a plus d’adhérents dans le monde. Pour jouer au foot, il faut une habileté technique, des exploits individuels, collectifs et être dans un club bien déterminé. Ensuite, on pourra taper au ballon et apprendre les 17 lois de jeu.grâce aux éducateurs sportifs ‘(6-15 ans ) et entraîneurs pour les adultes.

Mais jouer au football nécessite un terrain de foot ( Loi 1 ) . C’est la condition primordiale pour la pratique de ce sport. Hors, en Afrique en général et en RDC en particulier, précisément à Kinshasa, les terrains de football manquent cruellement. On a juste 5 stades ( Martyrs, Tata Raphaël, Vélodrome, Cardinal Malula ( ex. 24 Novembre) et Shark Club ( ex.Athenee de la Gombe). Et, l’ Etat Congolais a aussi construit 4 stades municipaux aux dimensions moins olympiques ( Matete, Barumbu, Delvaux /Ngaliema et Bandalungwa-Municipal).

A part ces stades., les terrains des écoles et des communes sont pas praticables et souvent occupés par des équipes de vétérans ( exemple: Notre Dame/ Primaire) et des entités sportives provinciales ( Epfkin et ententes urbaines ). Pire encore, ces terrains sont occupés par des Ngandas à ciel ouvert ( 7ème rue ) Et les pupilles, minimes et cadets doivent se débrouiller pour étancher leur soif du ballon rond.

Conséquence pour ces apprentis, la vraie misère commence:” il faut chercher un terrain pour jouer. Alors, on joue dans des terrains vagues ( appelés zélotiques) qui se présentent”, déclare Acheb Kajanyi alias Neymar ( 16 ans ). Parfois ces terrains sont lotis au grand dam des populations riveraines, voir terrain SCTP ,ex .Onatra 7ème rue Limete .

Et cela devient un casse-tête, ces jeunes ne savent plus à quels saint se vouer. Alors, il faut être un apprenti sorcier pour devenir un “Jogo”dans ce mégalopole de 10.000.000 d’habitants. Généralement dans ces conditions difficiles, les talents bruts se meurent. Misère !