NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS

FOOT-RDC : APRES LE CHAMPIONNAT NATIONAL, AUCUN TRANSFERT RECORDA

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Capture d’écran 2017-09-01 à 16.56.28

Fla fin du championnat national organisé par la LINAFOOT, les meilleurs joueurs doivent être pistés par des équipes nanties. Ces transferts feront les affaires des dirigeants des équipes, des organisateurs, des joueurs et des leurs familles. On dit un joueur est une entreprise.  S’il est bon, il a la vista ; Il doit être transféré.

Pour le cas d’espèce, la LINAFOOT a clôturé sa saison 2017-2018 par une cérémonie au cours de laquelle l’entité organisatrice du championnat national a plébiscité les meilleurs de la saison. Il s’agit du TP Mazembe,  de l’AC Dibumba, de Ricky Tulenge, Baba Mihayo, Chadrack Muzungu, Nelson Lukong et de l’arbitre Kabangu. Et grâce à une société de téléphonie cellulaire, ces meilleurs de la saison ont été primés.

Au-delà de cette reconnaissance, un championnat disputé et piquant doit être à mesure de produire des joueurs performants. Visibilisés, ces joueurs seront détectés par des scouts de clubs européen et africain. Sollicités, ils pourront  monnayer leurs talents Outre-Atlantique. En retour, ces clubs  amateurs seront forts financièrement.

A ce jour, aucun joueur congolais n’a été transféré  en Europe au prix du marché actuel. Les joueurs congolais ne tournent qu’autour du TPM,  de l’AS Vclub, DCMP, Sanga Balende et le FC Renaissance du Congo. On parlera de Bolingi, Bope, Lomalisa, Luvumbu et Maritu (Shark 11 FC). A quel prix, ils ont été transférés ? Où sont-ils  partis par rapport aux autres africains ?

Pourtant en Afrique de l’Ouest, les  joueurs migrent facilement en Ligue 1 et 2, Primera Liga, Bundesliga 2, en Pro ligue belge, en Premier League. Leurs prix dépassent souvent 1 à 2 millions d’euros comme amateur. En RDC, chaque saison, les joueurs ne vont pas dans de grands clubs malgré leur immense talent.

 

[fbcomments]