NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS
Voila Banner 728 x90

LES GRIS-GRIS DANS LE FOOT AFRICAIN: VRAI OU FAUX?

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Gri-gri

Appelé dans le jargon du politiquement correct : la préparation psychologique, le gris-gris ou fétiche est un élément cardinal du football africain. Elle existe, et a sa place dans le budget officiel sous couvert de l’anonymat. Même si officiellement personne n’accepte devant les médias que cette pratique existe belle et bien dans nos vies courantes. Souvent ce sont des scènes farfelues et surréalistes au cours d’un match. Tout s’arrête et les joueurs vont retirer quelque chose dans le poteau adverse. La bagarre s’ensuit…

La question : Est-ce que le fétiche existe dans le foot  africain? Selon Baba dia Moyo  (Psychothérapeute dans la commune de Masina) : «  il y a la préparation physique mais il faut aussi la préparation mystique. On peut mettre « notre barre poteau » dans le bois. Le match RDC vs Ghana,  selon ces praticiens, le but raté de Mbokani est un exemple de ces pratiques fétichistes  décriées ».

Qui croire sur ces pratiques de l’imaginaire ? Akouwenon (Historien béninois) raconte : « le football comme  sport populaire est concerné. Chacun a son « Nganga ou marabout ». Il prescrit des choses à faire avant ou pendant le match, une véritable mise en scène ». D’aucuns raconte que la mort de Marc-Vivien Foé est aussi une de ces pratiques fétichistes.

Pour certains si la RDC a perdu face au Ghana. C’est parce que nous n’avions pas respecté les consignes de nos maitres spirituels et des ancêtres à Oyem. Fausse ou une réalité, l’Afrique est ancrée dans sa culture légendaire : du fétichisme et de la sorcellerie. Ces pratiques sont monnaies courantes en Afrique. En RDC, on parle de « Mort-Mort », Mama Esobe, des totems, des rituels et argents, des personnes décédées volées à la morgue et des objets mystiques, etc.

Qui dit mieux ? Les apprentis en la matière doivent s’abstenir. C’est très dangereux.