NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS

FOOT-LEOPARDS : CEDRIC BAKAMBU, LA RAISON D’UNE ABSCENCE MOTIVEE

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
1844321-38883651-2560-1440

Appelé par le sélectionneur principal des léopards de la RDC, Florent Ibenge  pour un match amical contre les Harambee Stars du Kenya, Cédric Bakambu a dit non à cette convocation par les biais des réseaux sociaux. Son texte intégral est ainsi libellé : «  j’ai eu l’honneur d’être présélectionné une nouvelle fois pour le rassemblement avec notre sélection en vue du match amical face au Kenya. Cependant, en raison d’obligations extra sportives privées ; je ne pourrais pas honorer ma sélection cette fois-ci. Je serai pour ce match, comme pour tous, les autres, supporteurs de nos léopards ».

Selon certaines sources bien informées «  Obligations extra sportives privées » est l’arbre qui cache la foret.  Pour comprendre, il ne faut pas être devin ou sorcier. La CAN TOTAL 2017  est l’élément  frustrant qui pousse Bakambu à déclarer forfait. Connaissant l’enthousiasme du natif d’Ivry-sur-Seine pour l’équipe nationale, Bakambu ne décline pas la pré-sélection pour du beurre. Cette décision vient de son for intérieur blessé par une seule titularisation à la CAN (match contre le Maroc)

Qu’  on se le dise ; certains supporteurs des Léopards avaient trouvé le choix du coach osé en laissant souvent l’ancien sochalien sur la banquette technique. Même si au micro de Charles Mbuya (BBC Afrique/Dakar), FLO a déclaré qu’il n’y a pas un nuage entre lui et le joueur de l’équipe de  la province de Castellon de la Plana, Baka goal.

Espérons que cette décision malheureuse  n’amène pas la tornade dans l’équipe nationale. On le sait ; elle a fait du mal aux fans de la sélection nationale. Surtout pour ceux qui suivent les matches de la Liga Santander. Les souvenirs des férus du football sont sur son but marqué le 26 février  contre le Real de Madrid lors de la 24e journée (56’). Et le défendant s’appelait le roi Ramos.

Mettez-vous à sa place ! Mais la nation passe d’abord Bakambu.

 

[fbcomments]