NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS

FOOT ET  PAQUES – UNE TRADITION DIVINEMENT FOOT

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
FOOT

Le foot a ses us et coutumes mais le sport n’échappe pas aux traditions chrétiennes. Pâques s’apparente  à la passion du Christ : calvaire, résurrection et pentecôtes. Hors selon le calendrier sportif, plusieurs matches de football sont  aussi programmés. Dans les pays à traditions chrétiennes comme la RDC, le Cameroun, l’Afrique du Sud, le Nigeria, le Rwanda, le Brésil, l’Argentine, l’Angleterre, l’Espagne, la France (…), etc.

En cette période, les joueurs auront un comportement visible parallèle à leur foi chrétienne sur les terrains de foot. Souffrir et ensuite réussir. Ses messages sont compris par Léo Messi, Didier Drogba, Yannick Bolasie, Neymar, etc. Ce sont des exemples vivant de cette vie chrétienne réussie.

Les footballeurs chrétiens et leurs familles surtout orthodoxes, catholiques et évangéliques ont suivi ces prescrits de leurs communautés ecclésiales de base : carême, Dimanche des Rameaux, baptêmes, la confirmation, le chemin de la croix (calvaire), la fête de Pâques (la résurrection), lundi de Pâques (férié), la  Pentecôte, etc.

Et  Lavodie Ngunga (17 ans, Sporting de Kingabwa) : qu’à cela ne tienne, la foi se traduit par un comportement sur le terrain. Regardez les joueurs brésiliens, espagnols et argentins. Ils se signent toujours  après un but (Ronaldinho, Messi, Fabregas, Sampaio, etc.).Nous devons suivre ces exemples de réussite ».

Donc, la  fete de Paques et le foot  riment avec souffrance, galères, réussite, salut, sens du pardon, victoire, attitudes positives, fair-play,  non-violence, prière, partage et amitié, fêtes, tournoi et stages (les jeunes), cérémonies et bénédictions. Ça marche entre le foot et la foi chrétienne, vive la fête de Pâques !

[fbcomments]