NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS

FERRE GOLA  FRAPPE FORT AVEC LE NOUVEAU TUBE « EKELEBE »

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Ferre-Gola-J-Martins-AFRICAN-MOOVE-750x500

Ce serait un péché de ne pas reconnaître la grande montée de Ferre Gola. Il est l’un des artistes les plus demandés en ce moment, à l’intérieur tout comme à l’extérieur du pays. On l’a vu à côté de Celeo Scram pour son album « Ici c’est Paris » mais aussi avec Koffi Olomide dans le titre « Cobetox » compris dans l’album 13ième Apôtre.

Notez qu’il  prépare toujours son prochain album, qui pourra être prêt avant le premier semestre de l’année en cours.  Il y a peu le staff de la Jet 7 de Mister Lova Lova informé et confirmé au public le grand retour de Chikito au sein de l’orchestre. Le directeur de marketing du groupe a fait savoir, qu’il y a des nombreux artistes qui ont fait un retour au bercail.

Pourtant Ferre Gola vise loin. Après des nombreux critiques reçus de part et d’autre, on a l’impression que l’artiste a décidé de passer à la vitesse supérieure.  Et il se veut de plus en plus international.

A la fin de l’année dernière, il a fait la Une en enregistrant un son avec la chanteuse Victoria Kimani dans le tube « Tutcheze ». Mais cela n’était pas une première pour Ferre Gola. Il a aussi bougé l’Afrique avec un autre titre chaud : «  Kokoko », qui a connu la participation du rappeur  Lino Versace. Et puis qu’il veut toujours plus et mieux, vous pouvez déjà goûter à son nouveau coup de cœur « Ekelebe » avec le nigérian J. Martins. Une fois que vous l’aurez écouté, vous en tomberez amoureux.

Ce titre est tiré de l’album Authentic de J.Martins mis sur le marché aujourd’hui.

Même si c’est leur style qui fait leur différence, il faut tout Fde même reconnaitre que de plus en plus, les artistes congolais osent sortir de leur coquille pour s’associer à ceux d’autres horizons.  Le plus intéressant est de voir la beauté de la mixture de ces diverses cultures africaines.

Bravo à Ferre Gola !