NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS
Voila Banner 728 x90

FECONDITE ELEVEE A KINSHASA, UNE VRAIE BOMBE A RETARDEMENT

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Enfant
Voila Banner 468×60

Selon les données du site internet www.planificationfamiliale-rdc.net , la RDC a le 22ème taux de naissance le plus élevé du monde, soit avec 35,62 naissances/ 1000 personnes. Et Kinshasa, sa capitale voit son taux de fécondité s’élever de plus en plus avec ses 8,789 millions d’habitants répartis sur ses 9 965 km2 de superficie. Le taux de fécondité de la ville province de Kinshasa avoisine 4,8 enfants par femme.

Ces résultats ont été révélés au cours de « l’Atelier de Dissémination des résultats définitifs de la Deuxième Enquête Démographique et de Santé » (EDS 2013-2014). Devant les représentants de plusieurs secteurs de la vie nationale ; Robert Luzolanu, Ministre provincial du Plan, du Budget, des Travaux Publics et Infrastructures a fait noter qu’il y avait des progrès dans bien de secteurs, comparés à EDS 2007 et au MICS 2010.

Mais si dans le domaine de l’Education, de l’alphabétisation, de la Santé de la mère, des avancées sont notables ; tel n’est pas le cas pour la plupart d’indicateurs sociaux où les progrès constatés sont moins significatifs. Ainsi, le ministre provincial a souligné quelques défis qui devront être relevés dans la capitale ; il s’est particulièrement appesanti sur le cas de taux de fécondité qui s’est sensiblement élevé  dans la ville de Kinshasa. En moyenne dans la capitale congolaise, une femme donne naissance à plus ou moins 4 enfants.

Si les kinoises gardent ce taux de fécondité, cela pourrait entraîner des conséquences démographiques graves pour la société. La nécessité de procéder à la planification de naissance serait donc très bénéfique à la ville province de Kinshasa et bien entendu, à tout le pays.